^

Du Pain et des Roses

Pride

Pride 2021. Pour des fiertés révolutionnaires, rejoignez-nous à Bordeaux, Montpellier et Toulouse !

Ce dimanche 12 septembre, Du Pain et des Roses organisera un cortège anti-capitaliste et révolutionnaire à Bordeaux pour rappeler que nos fiertés pour affirmer que nos fiertés ne sont ni nationales, ni patronales mais bien internationales. Nous serons aussi présent dans les marches organisées à Montpellier ainsi qu'à Toulouse les semaines qui suivront.

jeudi 9 septembre

Ce Dimanche 12 septembre est organisée la marche des fiertés organisée par les institutions bordelaises à laquelle, en tant que militantes et militants du collectif féministe et révolutionnaire DPDR nous appelons à s’organiser dans un cortège radicale, anticapitaliste, antiraciste et internationaliste. Alors que la Mairie de Bordeaux a officiellement rejoint le Rainbow Cities Network au mois d’août dernier pour se vernir d’un progressisme de façade « LGBTI+-friendly » dans sa ville, nous pensons qu’il est essentiel de rappeler que la lutte pour l’émancipation de toute la communauté LGBTI+ ne pourra se faire que par la lutte, dans nos lieux de travail et dans la rue en toute indépendance de l’État et contre sa police !

Malgré une légère baisse des actes LGBTIphobes dans l’espace public, notamment liée au contexte sanitaire et aux nombreux confinements, l’association SOS Homophobie, dans son rapport 2021, fait état de 1 815 témoignages liés à des actes LGBTIphobes. Les services de police, quant à eux, relatent 1590 victimes de crimes ou délits « anti- LGBT » sur l’année 2020 dont quasiment la moitié sont commis dans l’espace public et l’autre moitié dans une habitation individuelle ou collective. Ce constant accablant démontre une fois de plus qu’il est impossible de faire confiance au gouvernement et à ses institutions pour mettre fin aux actes LGBTIphobes et permettre aux minorités de genre une émancipation libre et totale. En effet, malgré quelques avancées ces dernières années notamment avec le droit donné aux personnes de même sexe de se marier gagné à l’issue de nombreuses mobilisations, l’autorisation de la prescription de la Prep (traitement préventif contre le VIH) par les médecins généralistes ou encore, malgré de nombreux obstacles, la validation de la PMA au mois d’août dernier, le gouvernement Macron tente de séduire par la gauche ce secteur de la population. Dans le même temps, il rejeté les amendements de la loi bioéthique visant à ouvrir la PMA aux personnes trans, a refusé la proposition de loi interdisant les thérapies de conversion et a continué à réduire le budget dans la santé et dans l’éducation, dont la crise sanitaire a mis en lumière l’état désastreux des services publics avec en premier plan la situation chaotique dans laquelle se trouve l’hôpital public, conséquences directes des politiques d’austérité. De plus, il fait passer des lois liberticides comme la loi sécurité globale et continue de faire reculer des acquis sociaux comme la prochaine réforme annoncée de l’assurance chômage ce qui touche, de fait, les travailleurs et accentue les phénomènes de précarisation dont est particulièrement impactée la communauté LGBTQI+.

De la même manière, dans une perspective anticapitaliste, nous nous opposons à toutes tentatives de récupération de la lutte LGBTQI+ dont usent les entreprises pour maximiser leurs profits.

Par ailleurs, dans un contexte où la crise sanitaire frappe de plein fouet les classes les plus précaires de la population mondiale avec un accès à la vaccination très inégale entre les pays impérialistes comme la France et les pays coloniaux, dont il faut réclamer la levée des brevets sur la vaccination ainsi que le contrôle de la production par les travailleurs eux-mêmes pour répondre efficacement au désastre humain qu’est la pandémie de COVID 19 gérée par les capitalistes, nous réclamons, de la même manière, une transparence totale sur la gestion des traitements hormonaux féminisant pour les personnes trans qui peuvent se retrouver aujourd’hui dans l’incertitude de la bonne progression de leur transition. Par exemple, les patchs hormonaux d’oestradiol VIVELLEDOT sont trop souvent en rupture de stock. Ce qui vient accentuer le processus d’exclusion sociale pour les personnes trans qui ne peuvent poursuivre de manière efficace une transition accompagnée mais dépendent des entreprises pharmaceutiques qui définissent leurs productions de manière à maximiser leur profits et non pas de manière à répondre au besoin que représente une transition pour les personnes trans.

C’est dans un contexte de tentatives de récupération capitaliste avec sa variante « gay friendly », et d’attaques aux droits de la communauté LGBTI+, qu’il est essentiel que la marche des fiertés de Bordeaux, revendique l’héritage de Stonewall et redevienne un espace de lutte, représenté par la communauté LGBTI+ et organisé avec d’autres secteurs opprimés de la société, avec le soutien des organisations politiques et du mouvement ouvrier. Et ce en ayant pour objectif de lutter contre toutes les oppressions du système capitaliste, comme en Colombie où les femmes trans ont pris la têtre des manifestations contre la répression policière et militaire. C’est à travers ces alliances qu’il sera possible d’établir un rapport de force à la hauteur pour renverser le système capitaliste et permettre à l’ensemble des minorités de genre de s’émanciper et de jouir, pleinement et librement, de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre.

C’est pour toutes ces raisons que nous vous donnons rendez-vous le 12 septembre dans le cortège DPDR afin continuer à lutter pour nos droits et l’émancipation totale de la communauté LGBTQI+ tout en rappelant que Stonewall était une émeute contre la police et l’état pour un mouvement anticapitaliste et révolutionnaire ! Nous serons aussi présents le 25 septembre à Montpellier ainsi que le 9 octobre dans la manifestation toulousaine.




Mots-clés

Pride   /    Du Pain et des Roses   /    Du Pain et des Roses