^

Culture et Sport

Affaire Michel Zecler

Les sportifs dénoncent les violences policières après le passage à tabac de Michel par la police

Après la diffusion des images du passage à tabac d’un producteur de musique à Paris, les réseaux sociaux se sont enflammés. Plusieurs sportifs ont pris part aux dénonciations de ces violences policières, notamment des footballeurs très populaires comme Antoine Griezmann, Samuel Umtiti, ou encore Benjamin Mendy.

samedi 28 novembre 2020

Crédits photos : LP/Guillaume Georges

Jeudi matin, Loopsider a diffusé les images extrêmement violentes de trois policiers agressant gratuitement un producteur de musique parisien sur son lieu de travail. La vidéo a choqué les internautes, qui se sont tout de suite emparés des réseaux sociaux pour dénoncer cette violence inouïe. Plusieurs sportifs populaires ont eux aussi réagit à ces violences policières, notamment des footballeurs comme Antoine Griezmann, Samuel Umtiti, Benjamin Mendy, Jules Koundé, ou encore le basketteur Rudy Gobert.

Il est assez rare que des figures sportives prennent position dans le débat public, ce qui montre un ras-le-bol généralisé vis-à-vis de l’escalade de la violence et de l’impunité de la police. L’affaire Michel Zecler (montrant le producteur noir violenté par la police), est devenue une grosse affaire médiatique, se cristallisant autour du choc de l’adoption de la loi sécurité globale, qui permettra entre autres de ne plus pouvoir documenter ce genre de scène par des vidéos. En effet, sans cette vidéo, Michel Zecler aurait pu prendre de la prison ferme sans la possibilité de démentir les déclarations des agents l’accusant d’avoir tenté de les agresser et de subtiliser leur arme. D’ailleurs, dans leurs tweets, Rudy Gobert et Benjamin Mendy appellent à continuer de filmer la police.

Ces sportifs ont une grande portée populaire, et leurs critiques peuvent avoir un fort impact sur l’opinion, en particulier sur la jeunesse. Cela décrédibilise en parti Macron, qui tente depuis un moment de faire du pied à ce secteur. Lui qui s’est toujours donné une image de supporter de football, avait déjà essayé de surfer sur le symbole du sport lors de la coupe du monde de 2018 et de la victoire des Bleus. Un flirt qui avait vite été avorté par l’affaire Benalla.

Ces soutiens nous rappellent un genre de Black Lives Matter « à la française ». En effet, on se souvient que plusieurs grands sportifs aux U.S.A avaient dénoncé le meurtre de George Floyd par la police : plusieurs joueurs de la NBA s’étaient mis en grève contre le racisme institutionnel et contre les violences policières. De plus, pendant les soulèvements anti-racistes de cet été, les manifestants ont posé leur genou à terre symboliquement, en hommage au mouvement « Take A Knee » de 2016, impulsé par le sportif Colin Kaepernick contre la politique raciste de Trump. Un symbole fort qui prouve l’impact politique que peuvent avoir certaines figures sportives populaires quand elles prennent position.




Mots-clés

#BlackLivesMatter   /    football   /    Violences policières   /    Culture et Sport