^

Politique

Provocation : Macron n’aura « aucun état d’âme » à passer la réforme des retraites au 49.3

Devant des journalistes sélectionnés par l’Elysée, Macron a réaffirmé sa volonté de s’en prendre très vite à l'âge de départ à la retraite. Une réforme qu’il veut appliquer dès l’été,et qui pourrait l'être à coup de 49.3.

mardi 13 septembre

Crédits photo : Reuters

Fragilisé par la perte de sa majorité absolue à l’Assemblée nationale, le gouvernement s’était fait plus discret ces derniers mois sur la réforme des retraites. Or ce lundi, interrogé par plus d’une centaine de journalistes sélectionnés par le pouvoir, Macron a déclaré vouloir maintenir à tout prix cette réforme et réaffirme le projet pour début 2023, « coûte que coûte ».

« Le chef de l’Etat a insisté sur sa volonté d’agir dans un "esprit d’écoute" et de "compromis", mais aussi sans "tabou" sur le fond comme sur la méthode et en recourant à l’épreuve de force si nécessaire. » affirme Capital. Face au fiasco du Conseil National de la Refondation, très peu de monde ayant mordu à l’hameçon, Macron renoue avec ses airs de « qu’ils viennent me chercher ».

Tous les moyens sont bons. Macron envisage aussi possible de faire passer l’augmentation de l’âge de départ dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, suscitant par là la colère des syndicats. Une colère exprimée surtout sur la méthode, les chefs confédéraux estimant peut-être qu’il y aurait une bonne et une mauvaise manière de prendre des coups en pleine face.

Dans ces coordonnées, Macron « n’aurait aucune hésitation à recourir au 49.3 pour faire adopter le budget. Et même, éventuellement, pour les retraites, si besoin » lit-on dans Le Monde.

Macron veut montrer les muscles pour masquer sa faiblesse. Une faiblesse qui ne se trouve pas au Parlement mais bien dans la haine que lui vouent des millions de travailleurs et qui seraient prêt mille fois à lui faire ravaler sa morgue et son 49.3. Mais pour cela, il faut un plan de bataille, il faut de la préparation et y aller tous ensemble. Les journées d’action isolées sans lendemain comme celle du 29 septembre n’y suffiront pas, d’autant que FO et la CFDT ont trouvé le moyen de ne pas y participer. Tant que les confédérations syndicales restent gentiment assises dans les cabinets ministériels et à Matignon, Macron peut se permettre toutes les provocations du monde !

Que Macron passe sa contre-réforme « à la régulière » (avec une alliance avec les LR par exemple) ou par 49.3, dans un projet de loi ou dans un autre, il faudra travailler jusqu’à 64 ans ! Alors, d’ores et déjà, il va falloir se préparer à une lutte dure, à construire partout une grève générale reconductible, pour imposer l’âge de départ à la retraite à 60 ans ! Nous non plus n’ayons aucun état d’âme face à Macron et aux riches qu’il sert !



Mots-clés

Réforme des retraites   /    49.3   /    Emmanuel Macron   /    Politique