^

Politique

Retraite par capitalisation

Quand Axa fait sa pub sur la « baisse programmée des futures pensions » de retraite

Le mastodonte de l'assurance AXA, a sorti en 2019 un visuel publicitaire pour vanter ses produits d'épargne retraite. Sans complexe, la pub met au centre de son argumentaire « la réforme Delevoye » comme entraînant « la baisse programmée des futures pensions » de retraites. Pour le gouvernement c'est une très mauvaise publicité qui démontre, une fois de plus, que la réforme des retraites est non seulement mauvaise pour l'ensemble de la population, mais aussi une énorme opportunité de spéculation pour les grands gestionnaires d'actifs financiers comme AXA.

samedi 18 janvier

Alors que vient d’être annoncé ce jeudi 16 janvier, qu’ un article du projet de loi gouvernementale porte bien sur l’épargne retraite et la capitalisation, une publicité d’AXA datant de 2019 confirme l’énorme intérêt que portent les gestionnaires de fonds de pensions pour la réforme des retraites... à un point tel que cette réforme devient leur argument de vente. Raphaël Pradeau porte parole d’Attac France, a fait réapparaître cette publicité d’AXA dans un tweet le 15 janvier dernier. Le journal Libération assure que cette pub est bien authentique mais qu’après sa publication, la page a été désactivée. Même après avoir supprimé la publicité, AXA ne s’en cache pas dans leur déclarations, la réforme des retraites va entraîner une baisse des pensions, d’après eux « ce sont des informations factuelles ».

Le document publicitaire de 6 pages insiste aussi sur les mérites de la loi PACTE (adoptée au printemps dernier) qui avait déminé le terrain pour la retraite par capitalisation en créant le plan d’épargne retraite (PER). On trouve même en conclusion du document une déclaration de Jean Malhomme, directeur épargne AXA France : « L’année 2019 va être marquée par de profondes modifications sr le marché de la retraite avec de belles opportunités à saisir. Nous avons tous les atouts en main pour les exploiter au mieux : une nouvelle offre issue de la loi PACTE (…). »

Aussi, cette pub d’AXA n’est pas sans rappeler les liens troubles qui existent aussi entre BlackRock et Macron. Ce dernier avait nommé le président du mastodonte de la gestions d’actifs financiers, Jean-François Cirelli, officier de la Légion d’Honneur le 31 décembre en pleine réforme des retraites. C’est ce même homme qui déclare que l’intérêt de la réforme c’est de « permettre aux français de s’approprier l’épargne-retraites » et qu’il a « de grandes ambitions pour BlackRock en France ».
Macron déclarait déjà en 2015, quand il était ministre de l’économie sous Hollande, que « la France a besoin de fonds de pension ». Aujourd’hui cela ne fait aucun doute, la réforme des retraites s’inscrit dans la continuité d’une politique visant à terme, à un régime par capitalisation et la publicité d’AXA nous le prouve une fois de plus.

Les grévistes qui se battent contre la réforme des retraites depuis le 5 décembre sont bien conscients de l’enjeu du projet gouvernemental. L’action d’envahissement d’AXA à Toulouse le vendredi 10 janvier le montre bien. A l’initiative de l’inter professionnelle, plus de 200 soutiens et grévistes de différents corps de métier (cheminots, enseignants, hospitaliers, personnels administratifs, personnels Biatss du Mirail, étudiants, gilets jaunes.. ) s’étaient mobilisés pour dénoncer AXA et BlackRock, ces "braqueurs de retraites" !