^

Société

Expulsion du camp de migrants à La Chapelle (Paris)

Quand le gouvernement n’a honte de rien

Claire Manor et Aglaé Martin Mardi 2/06, 6h : 380 migrants sont expulsés du camp qu’ils avaient dû improviser entre La Chapelle et Barbès à Paris. Alors qu’ils n’étaient que quelques dizaines il y a un an, leur nombre a rapidement augmenté ces derniers mois. Faute de mieux, hommes, femmes et enfants avaient entassés leurs abris de fortune sous le pont du métro aérien, sans eau et dans des conditions d’hygiène déplorables.

mercredi 3 juin 2015

Quelle ironie du sort pour ces survivants de la traversée méditerranéenne. Alors que des milliers de ressortissants africains, fuyant la guerre et la misère orchestrées dans leur pays par la France et autres puissances de ce monde, rejoignent les uns après les autres le cimetière géant composant les eaux méditerranéennes, l’arrivée des rescapés au « Pays des Droits de l’Homme » est loin d’être la fin de leur épopée…

La France détient le record des refus de droit d’asile

Des quatre pays de l’Union Européenne qui reçoivent le plus de demandes d’asile, la France est celui qui en accorde le moins. En 2014, l’Allemagne a répondu positivement à près de la moitié de 202 645 demandes, la Suède à 83% de 81 180 demandes. La France, quant à elle, n’a accepté que 30% des 62 735 demandes qu’elle a reçues.
Marine Le Pen n’a plus à s’inquiéter des « 4 500 migrants arraisonnés par jour en Europe », le gouvernement français s’en charge et rejette quasiment tous ceux qui se présentent, soit entre 300 et 400 par jour.

Expulsés pour « raisons d’hygiène »… A qui la faute ?

Ah ! Qu’elle est sympa Marisol Tourraine qui s’inquiète des débuts d’épidémie de gale et de dissentrie apparus dans le campement. Elle se préoccupe enfin de « ceux qui y habitent ».Par compassion ou sens humanitaire ? Difficile à croire venant de celle qui est à l’origine de la casse du service de santé que les grèves et les manifestations massives de l’AP-HP dénoncent avec vigueur. Gageons qu’il s’agit plutôt d’éloigner des parisiens une misère trop voyante. Les commentaires faussement compatissants et quelque peu dégoûtés des médias qui ont fait allusion à la présence de déchets, d’excréments et de parasites sur le campement improvisé en disent long sur la responsabilité des autorités politiques et la honte qui retombe sur elles.

Plus cynique, tu meurs !

Il faut avoir une bonne dose de cynisme pour proclamer que ces conditions ne sont pas tolérables et que la meilleure solution pour ces migrants échoués sur le pavé de Barbès serait, une fois parqués à Beauvais en centre d’accueil, d’engager des démarches pour obtenir le droit d’asile.. Quand on sait que c’est au compte-goutte que cette « faveur » est accordée et que l’issue la plus probable de cette démarche sera, la reconduite aux frontières, Il y aurait de quoi hurler. C’est pourtant ce que l’on a pu entendre ce matin dans les commentaires médiatiques. !
En réalité, après cette rafle et le contrôle des identités, c’est la chasse aux sans-papiers qui est déclenchée...

Un logement et une éducation pour tous !

« La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde » entend-on souvent dans la bouche de ceux qui cherchent par ces propos à se dédouaner des inégalités criantes entre les deux rives de la méditerranée et d’une xénophobie à peine dissimulée. En réalité, il ne serait pas difficile de les « accueilllir » ces migrants ? Rien qu’à Paris, on recense 150 000 logements vides et à La Chapelle, ils n’étaient que 380 !. Et comme il n’y a pas de limite à l’affront, ce sont des bus scolaires qui ont déporté ceux à qui l’on refuse d’ouvrir les portes des écoles.
Ces traitements iniques doivent subir un coup d’arrêt. Chacune des 380 personnes qui occupaient les lieux doivent être relogées et les 25 enfants présents doivent avoir accès aux crèches et à la scolarisation ! C’est le minimum auquel ils ont droit.et qui doit être revendiqué avec eux.

Retrait des troupes françaises en Afrique, des papiers pour tous, ouverture des frontières !

Les gouvernements français et européens sont amplement responsables des afflux toujours plus grands de migrants à la porte de leur forteresse. Ils envoient leurs troupes asseoir leurs intérêts politiques et économiques dans les pays jugés « sous-développés », et sous-couvert « d’assistance humanitaire », ils pillent, divisent, violent et tuent. Alors que leurs armées n’ont pas de frontières, ils ferment leurs portes à ceux et celles qui fuient les conséquences de leurs politiques.ravageuses.

« La France accueille des migrants mais il faut aussi engager une politique qui permettre aux migrants de rester chez eux. Pour ne pas se retrouver dans des camps insalubres. La France ne ferme pas les yeux et assume ses responsabilités » affirmait Marisol Tourraine.
Assez d’hypocrisie ! La France doit retirer ses troupes de tous les pays d’Afrique où elle s’est installée et attribuer le droit d’asile et des papiers à tous ceux qui en font la demande. Car les frontières ne sont que celles des intérêts économiques des Etats tout-puissants, et en aucun cas celles des populations exploitées et opprimées.




Mots-clés

Réfugiés   /    Société