^

Culture et Sport

Hommage

Quino, créateur de Mafalda, est mort

Son irrévérencieuse héroïne Mafalda est connue dans le monde entier. Quino, grande figure de la BD argentine, est mort à l’âge de 88 ans.

jeudi 1er octobre

Crédits photo : Daniel Garcia. AFP

Pendant des décennies, il a signé des bandes dessinées humoristiques dans de nombreux journaux et magazines. C’est son personnage Mafalda, créé en 1964, qui l’a fait connaître à l’international, le suivant durant la majeure partie de sa carrière, et traversant plusieurs générations.

Joaquín Salvador Lavado Tejón, plus connu sous le nom de Quino, est décédé ce mercredi 30 Septembre. Daniel Divinsky, son rédacteur en chef, a annoncé la triste nouvelle. Il a été victime d’un AVC qui, après s’être stabilisé, s’est compliqué. Il est mort à Mendoza, sa ville natale.

Au cours de sa carrière, il a reçu de nombreux prix à travers le monde, notamment le prix espagnol du Prince des Asturies, particulièrement prestigieux, dans la catégorie Communication et Humanités, ainsi que l’Ordre des Arts et des Lettres en France.

On se souvient du personnage de Mafalda pour son esprit critique, son engagement social et sa combativité. À travers ce personnage, Quino a développé une vision critique de la société actuelle sous tous ses aspects, allant de la pauvreté et autres questions sociales, au patriarcat, en passant par l’impérialisme ou encore la bureaucratie stalinienne. Mais ce qui marque le plus reste avant tout le regard naïf et néanmoins acéré de son personnage, révélant une société dont l’arbitraire et l’absurdité condamnent à une vie de privations et de frustrations.

Quino est né à Mendoza, le 17 juillet 1932. Ses parents espagnols avaient émigré en Argentine en 1919. En 1945, Quino entame des études aux Beaux-Arts de Mendoza. Après avoir effectué son service militaire obligatoire, il s’installe à Buenos Aires en 1954. Au fil des années, il publie dans plus d’une dizaine de journaux et magazines argentins différents.

Depuis l’annonce de sa mort, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux. Dans le monde entier, des milliers de gens saluent la mémoire de ce grand dessinateur, qui laisse un héritage énorme.




Mots-clés

Hommage   /    Culture   /    Bande-dessinée   /    Argentine   /    Culture et Sport