×

Xénophobie

Racisme d’Etat : Quatre figurants du film « Tirailleurs » menacés d’expulsion

Alors qu’Omar Sy a été visé par une polémique raciste à la suite de son intervention sur la guerre en Ukraine, quatre figurants aux côtés de l’acteur dans le film « Tirailleurs », sont menacés d’expulsion du territoire.

Eddy Hacene

6 janvier 2023

Facebook Twitter

A la suite de sa déclaration lundi dernier sur la guerre en Ukraine, l’acteur Omar Sy a subi toute la semaine une offensive raciste par l’extrême droite et les médias. Ce mercredi, le Collectif ardennais pour la défense des jeunes majeurs étrangers révélait que quatre jeunes ayant figuré dans le film « Tirailleurs » aux côtés d’Omar Sy, originaires du Mali et de Côte d’Ivoire, et vivant dans les Ardennes depuis quasiment cinq ans pour les plus anciens, font l’objet d’obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Au micro de France Bleu, une membre du collectif Réseau éducation sans frontières (RESF) Ardennes dénonce la symbolique de la situation « Petits-fils de tirailleurs, arrières-petits fils de tirailleurs, jouant dans un film sur les tirailleurs, et aujourd’hui obligés de partir ». L’avocate des quatre jeunes explique quant à elle qu’ils « ne comprennent pas ce qui leur arrive », alors qu’ils avaient reconstruits leur vie en France depuis qu’ils « sont arrivés en tant que mineurs isolés ».

Cette décision rappelle le sort de nombreux migrants en France qui vivent avec la menace d’une OQTF, ou d’être enfermés dans des centres de rétention. Tout cela est permis par une série de loi anti-immigration mise en place sous le gouvernement Macron comme la loi asile immigration de 2018 qui organise la traque aux migrants en durcissant le droit d’asile et en précarisant toujours plus les personnes arrivant en France.

De plus, tout cela survient dans un contexte où les débats racistes autour des OQTF s’enchaînent avec un Gérald Darmanin qui défend depuis plusieurs mois un nouveau projet de loi immigration. Ce dernier a déclaré vouloir rendre la vie « impossible » aux personnes sous OQTF appelant à une véritable « police du séjour » pour faciliter et intensifier l’exécution de ces dernières. Par cette décision d’expulser des figurants d’un film qui fait des millions d’entrées, le gouvernement nous montre que sa rhétorique du « bon » ou du « mauvais » immigré n’est qu’un prétexte pour cacher une politique résolument anti-immigration.

Ainsi, la sortie du film « Tirailleurs », la polémique raciste contre l’acteur principal et la révélation des OQTF pour quatre figurants, témoignent du passé et de l’actualité coloniale de l’Etat français. Qu’ils figurent dans des films qui font des centaines de millions d’entrées, qu’ils travaillent dans les chantiers des Jeux Olympiques ou qu’ils viennent d’arriver en France, il est urgent de lutter dès aujourd’hui contre toutes les politiques racistes et sécuritaires du gouvernement et d’imposer l’accueil inconditionnel et la régularisation de tous les sans-papiers.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions