^

Notre classe

CHU Toulouse

Rassemblement des grévistes du service de néonatologie, avec le soutien de Gilets Jaunes

Ce jeudi 10 janvier, les grévistes du service de néonatologie de l'hôpital Purpan, à Toulouse, avaient appelé à un rassemblement. D'autres travailleurs de l'hôpital en lutte, mais aussi des Gilets Jaunes, ont répondus à l'appel.

jeudi 10 janvier

Crédits photo : Révolution Permanente

Depuis le 1er janvier, le service de néonatologie de l’hôpital Purpan de Toulouse est en grève. Comme dans l’ensemble des services de santé, les raisons de se mobiliser ne manquent pas. Ainsi, les grévistes dénoncent, entre autres, le manque de personnel, la surcharge de travail ne permettant pas un service de santé de qualité, mais aussi l’accumulation d’heures supplémentaires non payées. Jusqu’à présent, la Direction fait la sourde oreille, évoquant de simples problèmes d’organisation, et refusant ainsi d’accéder aux revendications légitimes des travailleuses mobilisées.

Mobilisés depuis maintenant 10 jours, les grévistes de néonatologie ont ainsi appelé à un rassemblement devant l’Hôpital des enfants ce 10 janvier. Des ambulanciers du CHU de Toulouse, eux aussi en grève depuis maintenant 5 semaines, étaient présent, ainsi qu’une dizaine de Gilets Jaunes solidaires de la mobilisation. Le 22 janvier prochain, une nouvelle action, devant l’hôtel Dieu cette fois-ci, est appelée à l’occasion du pot d’accueil du nouveau directeur du CHU.

Au total, c’est une trentaine de personnes qui se sont rassemblées et qui ont échangé, notamment sur la question de l’élargissement de la mobilisation à l’ensemble des secteurs et des travailleurs du CHU. Dans un esprit de convergence, les grévistes de néonatologie ont décidé de se joindre à la manifestation de samedi prochain, au sein du cortège syndical, à l’occasion d’un acte IX qui, à Toulouse comme ailleurs, s’annonce plus que jamais massif. Une caisse de grève y circulera, pour aider les grévistes à tenir bon jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction sur leurs revendications !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Santé   /    secteur santé   /    Grève   /    Toulouse   /    Notre classe