^

Notre classe

Liberté pour les gilets

Rassemblement devant la prison de Seysses : Amnistie pour les Gilets jaunes

Ce jeudi à 18 heures, une centaine de Gilets jaunes se sont rassemblés devant la maison d'arrêt de Seysses. Venus pour exiger la liberté des détenus et brandissant une banderole « Liberté et Amnistie », ils ont vite été chassés par la gendarmerie.

vendredi 22 février

Photo : La « tête de cortège » face au barrage de gendarmerie 500 mètres avant l’entrée de la prison

Dans la continuité de l’acte 14, les Gilets jaunes toulousains continuent de combattre la répression judiciaire. Du choix symbolique de passer devant le Palais de Justice samedi, à ce rassemblement devant la maison d’arrêt, ils affichent une solidarité sans faille. Sur fond de musique et de slogans, ils ont été accueillis par un barrage de gendarmes qui empêchait l’accès à la maison d’arrêt. Le regroupement n’a pas duré longtemps : au bout d’à peine une heure la gendarmerie a chassé les Gilets jaunes.

Depuis le 17 novembre, le bilan (au 14 février) est de 1 800 manifestants condamnés par la justice et 1 500 encore en attente de jugement. Des dizaines d’entre eux ont été condamné à de la prison ferme : certains pour avoir jeté des billes (1 an de prison ferme), d’autres comme Gérald, pour avoir pointé un laser sur un hélicoptère (1 an de prison ferme). La liste est longue et les peines très lourdes … Pour faire face à cette répression qui vise à décourager ceux qui luttent, il est impératif de s’en remettre à la solidarité. Ce rassemblement en est l’illustration. Les Gilets jaunes contre attaquent et réclament la libération de tous les manifestants incarcérés.

Cette revendication dépasse bien sûr les frontières de Toulouse. Parmi des centaines d’exemples, on retiendra celui de Dijon où une cinquantaine de Gilets jaunes ont pénétré au sein du périmètre de la prison de Dijon pour exiger la libération de leurs camarades, condamnés à de la prison ferme. A un niveau plus large, la tribune intitulée « Exigeons l’amnistie des Gilets Jaunes » avait été lancée par un grand nombre d’écrivains, réalisateurs, philosophes, avocats et politiques ( dont Alain Badiou, Gérard Filoche, Olivier Besancenot, Frédéric Lordon...) . Ils appellent à « mettre à l’ordre du jour une loi d’amnistie en faveur des hommes et des femmes aujourd’hui persécutés, mis en examen, ou détenus pour avoir participé à ce mouvement social d’ampleur historique ».

Amnistie pour tous les Gilets jaune !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    #JusticeDeClasse   /    Toulouse   /    Répression   /    Notre classe