^

Notre classe

Hommage aux soignants

Rassemblement pour défendre l’hôpital public au CHU de Montpellier

Ce mardi était le premier jour des 3 « Mardi de la Colère » appelés par la CGT CHU de Montpellier qui nous séparent du 16 juin et de la mobilisation nationale pour défendre l'hôpital public. Un hommage aux soignants qui ont été en première ligne mais aussi un cri de colère contre la gestion catastrophique de la crise par le gouvernement.

mardi 26 mai

Une centaine de personnes ont répondu présent : des soignants d’abord, des usagers, des Gilets jaunes, des militants.

Le rassemblement a été l’occasion de rendre un hommage aux soignants qui ont été en première ligne face au coronavirus, mais aussi de dénoncer la gestion catastrophique de la crise par le gouvernement, et toute la communication de Macron et ses ministres : non, l’hôpital n’était pas en guerre ; non, les soignants ne sont pas des soldats ; et non, il n’est pas tolérable que des personnels hospitaliers décèdent en devant répondre à une crise impossible à gérer à cause de conditions de travail déplorables.

La colère et l’indignation des soignants s’est aussi bien exprimée dans la minute de silence que dans les conversations, où étaient omniprésentes les stratégies mesquines du gouvernement pour ne pas verser la prime à toutes et tous, l’insulte qu’a été la proposition d’une médaille ou encore le dégoût de vivre un drame dû aux politiques de casse de l’hôpital pourtant dénoncées et combattues depuis de nombreuses années.

Ce premier rassemblement s’est déroulé sous le signe de l’émotion et de l’hommage rendu aux soignants décédés. Nos colères et nos revendications seront également mises sur le devant de la scène lors des prochains rendez-vous, notamment le 16 juin, pour mettre en place un rapport de force qui permette de faire plier le gouvernement.




Mots-clés

CHU    /    Covid-19   /    Coronavirus   /    Hôpitaux   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Montpellier   /    Notre classe