^

Politique

Réforme

Réforme des retraites : un cadeau de plusieurs milliards aux grandes entreprises

Une de mesures de la réforme des retraites portant sur les hauts salaires va permettre aux grandes entreprises d'économiser plusieurs milliards d'euros par an tout en poussant à la retraite par capitalisation sur le dos du système de financement solidaire.

mercredi 18 décembre 2019

Crédit photo : Thomas SAMSON / AFP

Alors que le gouvernement tente de présenter sa réforme comme une réforme de justice un de ses mesures constitue un véritable cadeau de plusieurs milliards à destination des grandes entreprises. En effet, la réforme contient une modification des seuils de cotisations pour les cadres à haut salaire, qui va impacter à la baisse les cotisations patronales dans les entreprises concernées par ces seuils.

Comme le résume le Checknews de Libération : « la réforme des retraites prévoit en effet que les plus hauts salaires cessent de cotiser au-delà de trois plafonds de Sécurité sociale, soit environ 10 000 euros bruts par mois. Jusqu’à présent, l’assiette de cotisation allait jusqu’à huit plafonds de sécu, soit 324 000 euros annuels. […] les cotisations patronales vont, elles aussi, cesser d’être versées au-delà de 10 000 euros bruts de salaire mensuel. ».

Cette réduction des seuils des cotisations patronales constituerait, selon l’Ugict-CGT « un gain immédiat pour les employeurs qui n’auraient quasiment plus à verser de cotisations retraites entre 3 et 8 plafonds », estimé par Libération à près de 43 milliards d’euros sur quinze années pour les employeurs concernés !

Si cette baisse des cotisations devrait permettre aux grandes entreprises d’engranger des profits supplémentaires, elle ne satisfait en revanche pas les cadres. Contraints de cotiser moins, le niveau de leur retraite baissera mécaniquement à moins de se doter d’outils d’épargne privés. Une aubaine pour les banques et les assureurs privés … Un effet de la réforme qui n’est pas sans résonner avec les liens de Delevoye avec les lobbys de l’assurance révélés récemment, et qui ont notamment conduit à la démission du Haut-Commissaire.

Un aspect supplémentaire de la réforme qui en démontre le caractère profondément néo-libéral, en faveur des entreprises mais contre la majorité des travailleurs. Une réforme qui doit conduire à la baisse généralisée des pensions de retraites, à l’allongement de la durée du travail et préparer le passage à la capitalisation. Contre cette perspective et à quelques jours de Noël, il est essentiel de généraliser la grève et de mobiliser massivement pour faire reculer le gouvernement.