^

Culture et Sport

Vague de solidarité dans les tribunes populaires allemandes

"Refugees Welcome", les Ultras Allemands affichent leur soutien aux migrants

C'est en ce dernier week-end aoûtien que les Ultras de divers clubs allemands de 1ere division (Dortmund, Brême, Munich, Wolfsburg et Hambourg) ont mis de côté leurs rivalités sportives afin de prendre ouvertement position sur les questions migratoires. Face aux politiques répressives qui se multiplient contre les réfugiés aux quatre coins d'Europe, le message est clair : Refugees Welcome ! Karel Venuvitch

lundi 31 août 2015

Souvent stigmatisés dans les médias comme étant des sauvages adeptes de la violence, tous xénophobes et alcooliques, les Ultras viennent, en Allemagne, de lancer un formidable pied-de-nez à leurs détracteurs. Reprenant l’un des slogans phare – « Refugees Welcome » - de la manifestation pro-migrants du 29 août à Dresde qui a réuni 5.000 personnes, les Ultras des clubs de Dortmund, Munich, Brême, Wolfsburg et Hambourg ont décidé de s’unir et d’user de leur visibilité afin de prendre position sur l’un des dossiers politiques les plus sensibles de la rentrée au niveau européen.
Le mouvement ultras allemand est en plein essor depuis quelques années. Le nombre d’adhérents dans les groupes de supporters se compte par milliers et prend des allures de véritable phénomène social. Cet élan de solidarité coordonné, et regroupant les clubs et tribunes populaires les plus mises en avant sur le plan médiatique, est donc loin de relever de la simple anecdote. Ainsi, à la suite de ces banderoles de soutien, et dans le cadre du projet ’angekommen in Dortmund’, un plan d’accueil visant à recevoir les migrants à leur arrivée en Allemagne, les dirigeants du Borussia Dortmund, vice-champion d’Europe en 2013, ont pris la décision d’inviter 200 demandeurs d’asiles pour le match de Ligue Europa opposant Dortmund aux Norvégiens de l’Odds Ballklubb.
Outre le rayonnement national et international des clubs concernés, les villes qui y sont associées sont des places fortes de l’économie et de l’industrie allemande. Munich est le troisième pôle économique d’Europe, après Londres et Paris tandis que le port de commerce de Hambourg est le plus important d’Allemagne et le troisième au niveau européen après Rotterdam et Anvers.
Au niveau industriel, Wolsbourg est historiquement le berceau de Volkswagen tandis que Brême concentre des usines Mercedes, EADS ou ArcelorMittal. Enfin, situé au cœur de la Ruhr - région symbole de la révolution industrielle allemande - Dortmund reste un symbole de concentration ouvrière.
De part leur importance au niveau sportif, économique et industriel, la prise de position des tribunes populaires de ces grandes villes allemandes est donc un signal extrêmement positif et une réponse symbolique forte. Et ce notamment face aux mouvements d’extrême droite type Pegida et à la politique réactionnaire non seulement de l’Etat allemand mais aussi des principales puissances impérialistes européennes, de même qu’aux manifestations violentes qui ont eu lieu, dans l’Est du pays, contre les « centres d’accueil » des migrants. Reste à savoir si cette vague de soutien déferlera également sur d’autres tribunes allemandes et, par delà les frontières que « nos » dirigeants veulent de plus en plus hermétiques, dans les autres championnats européens.




Mots-clés

Réfugiés   /    Culture et Sport