^

Politique

Témoignage

Réponse d’un RSAiste : « Messieurs les députés, vous ne nous empêcherez pas de manifester »

Une proposition de loi a été enregistrée, ce 20 mars à l'Assemblée Nationale, demandant à ce que les bénéficiaires du RSA voient leur droits suspendus suite à des condamnations dans le cadre de manifestations. P., au RSA, nous a fait parvenir une réponse.

jeudi 28 mars

Messieurs les députés,

J’ai pris connaissance, sans réelle surprise, de la proposition de loi du député Arnaud Viala des Républicains, concernant un énième mécanisme de répression, visant spécifiquement les allocataires du RSA. Je ne doute pas un instant, comme pour la loi « anti-casseurs », que ce type de propositions est à même d’obtenir un assentiment majoritaire au sein de votre Assemblée, au vue de la déferlante de discours plus enflammés les uns que les autres pour s’offusquer de la « casse » dans les manifestations de Gilets Jaunes.

Vos larmes continuent de couler à grands flots sur les vitrines du Fouquet’s, tandis que depuis 4 mois vous restez impassibles face aux dizaines de « gueules cassées » du mouvement, des éborgnés, des amputés suite à une violence policière que vous êtes les seuls à ne pas voir. Bien au contraire, vous ne cessez de chercher à « écraser » la mobilisation, la décrédibiliser, la diaboliser, chercher à interdire les manifestations et, dans ce but, vous ne lésinez pas sur les moyens et ne manquez pas d’énergie.

Aujourd’hui, vous vous attaquez donc à une partie de la mobilisation, celles et ceux qui sont les plus précaires, car le message que vous nous adressez avec votre proposition de loi ignoble est clair : Bénéficiaire du RSA, rentrez chez vous ou nous vous condamnerons à la mort en enlevant le peu dont vous disposez pour survivre chaque mois.

Après tout, nous ne sommes à vos yeux qu’une bande de parasites qui vivent grassement des minimas sociaux, le gaspillage d’un « pognon de dingue ». Il serait véritablement jouissif de vous voir tenter de survivre chaque mois avec 480euros, vous qui avez failli nous arracher quelques larmes lorsque vos pleurnichiez sur les plateaux TV pour expliquer à quel point il était difficile de boucler les fins de mois avec plus de 5 000€ net mensuel.

Je n’ai pas de mots assez fort pour exprimer le mépris que m’inspire votre nouvelle trouvaille répressive. Si nous nous sommes levés par milliers contre votre monde injuste, si nous allons toujours en manifestation la peur au ventre de revenir éborgné, avec un pied ou une main en moins, ce ne sont pas vos basses manœuvres ignobles qui nous ferons reculer. Messieurs les députés, vous ne nous empêcherez pas de manifester !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Témoignage   /    RSA   /    Politique