×

Contre la réforme des retraites

Répression. La direction de la SNCF envoie 300 demandes d’explication aux grévistes de Châtillon

Face à la grève « sauvage » des travailleurs du technicentre SNCF de Châtillon contre la réforme des retraites, la direction menace de réprimer les grévistes pour éteindre le mouvement.

Olive Ruton

5 avril 2023

Facebook Twitter
Répression. La direction de la SNCF envoie 300 demandes d'explication aux grévistes de Châtillon

Crédits photo : Révolution Permanente

Depuis le 18 mars, les cheminots du technicentre atlantique de Châtillon sont en grève « sauvage ». Au lendemain du 49.3, la grève a été votée par les salariés sans préavis en réponse au passage en force de la réforme des retraites par le gouvernement Macron. Au cœur d’un mouvement très fort et massif contre cette réforme et le gouvernement, cette grève radicale a participé à marquer le tournant post-49.3.

En seulement quelques jours, 110 TGV ont été supprimés au départ de Montparnasse, les rames ne pouvant partir sans les réparations et l’entretien nécessaire. Face à cet impact très rapide sur la circulation des trains, et ce malgré les stratagèmes de la direction pour invisibiliser le mouvement, la réponse de la direction de la SNCF ne s’est pas faite attendre. Très rapidement, les grévistes ont reçu de nombreuses menaces de répression, notamment avec près de 300 demandes d’explications envoyées aux grévistes.

Un premier courrier aux membres du CSE (comité social et économique) a lancé l’offensive, en pointant hypocritement le « feu de palettes » allumé lors des piquets de grève, et prétextant une menace pour « la sécurité de chacun des salariés ». 300 grévistes ont par la suite reçu des lettres de demandes d’explication pour absences irrégulières sur la durée de la grève. Ainsi, les grévistes doivent rendre des explications, une procédure qui peut être préalable à des entretiens disciplinaires voire des sanctions. « Ils nous attaquent car nous n’avons pas respecté les délais de prévenance de 48 heures, ils ne nous considèrent pas comme grévistes » nous explique Clément, syndiqué Sud Rail et travailleur du technicentre.

Cette répression qui s’abat en masse sur le grévistes du technicentre est une tentative de la direction de la SNCF d’éteindre un mouvement de grève radical qui est un exemple de détermination dans la bataille contre la réforme des retraites. A ces tentatives d’intimidations, les travailleurs répondent fermement : « Face à la répression, nous n’allons pas plier !  », « notre message à la direction, à l’Axe Atlantique, à SNCF Voyageurs est le suivant : nous ne suspendrons pas notre mouvement, il n’y aura pas de pause et aucune sanction ne sera tolérée ! ».

Ainsi, la direction de la SNCF tente de briser la grève de Châtillon. Une répression féroce qui s’abat sur l’ensemble du mouvement contre la réforme des retraites, que ce soit dans la rue, sur les piquets, par les réquisitions ou la répression syndicale. Au moment où le grévistes de Châtillon tiennent tête au gouvernement et à leur direction, il est de notre devoir de leur apporter le plus large soutien ! Soyons nombreux à leurs cotés sur leurs piquets, et soutenons les à travers leur caisse de grève pour leur permettre de mener ce combat jusqu’au bout.

Alors que les directions syndicales rencontraient Borne ce matin, la répression continue de s’abattre sur les grévistes. Il n’est pas possible de laisser passer ces attaques. Si l’intersyndicale est réellement déterminée à faire gagner le mouvement, elle doit dénoncer haut et fort les réquisitions et la répression policière et tout mettre en œuvre pour aider les travailleurs à y résister.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter
Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France

Jeux olympiques, salaires : vers une forte mobilisation des cheminots le 21 mai en Île-de-France

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

Salaires, embauches, JO... : les salariés des aéroports de Paris en grève ce 21 mai

Salaires, embauches, JO... : les salariés des aéroports de Paris en grève ce 21 mai

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Pour la réintégration de Christian Porta : soyons nombreux vendredi 24 mai devant l'usine à Folschviller !

Pour la réintégration de Christian Porta : soyons nombreux vendredi 24 mai devant l’usine à Folschviller !

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l'ensemble du secteur

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l’ensemble du secteur