×

Répression

Répression : deux personnes interpellées dans un bar féministe et queer après la manifestation du 28 mars

Ce mardi 28 mars, deux personnes ont été interpellées par la police dans un bar queer et féministe proche de la place de la Nation, le Bonjour Madame. Une interpellation scandaleuse accompagnée d'humiliations LGBTphobes.

Mathias Lecourbe

29 mars 2023

Facebook Twitter
Répression : deux personnes interpellées dans un bar féministe et queer après la manifestation du 28 mars

Après la manifestation contre la réforme des retraites, de nombreuses personnes ayant participé au Pink Bloc se sont retrouvées dans un Bar queer et féministe, le Bonjour Madame, proche du point d’arrivée de la manifestation parisienne. Selon un communiqué du collectif inverti.e.s dont plusieurs membres étaient présent.e.s sur place, des personnes dans le bar auraient chanté des slogans alors que des policiers passaient devant, ce à quoi les policiers auraient répondu par quelques provocations avant de partir. Ils sont ensuite revenus deux heures plus tard et ont violemment interpelé une personne présente dans le bar, en la menottant, et lancé une grenade de désencerclement et une grenade lacrymogène sur la terrasse depuis leur camionnette au moment de partir alors que des personnes tentaient de défendre leur camarade.

Les témoins décrivent une scène très violente de la part des policiers, et ajoutent que deux personnes se sont évanouies à cause des gaz lacrymogènes, obligeant les pompiers à se rendre sur place. D’autres personnes présentes ont cherché à encercler la voiture de police pour l’empêcher de partir ou au moins savoir dans quel commissariat serait emmenée la personne interpellée mais la police a violemment forcé le passage du véhicule comme le montre une vidéo.

Selon un militant du collectif Inverti.e.s, une deuxième personne a ensuite été interpellée après avoir tenté de suivre la voiture de police. Les deux personnes ont été gardées à vue dans un commissariat du 8ème arrondissement, et y auraient selon une des avocates, subi des humiliations LGBTIphobes de la part de la police. Le caractère spécifiquement LGBTphobe de l’arrestation est suggéré aussi par le témoignage d’une journaliste, qui dit avoir vu un policier faire un salut nazi avant d’entrer dans le bar. Un rassemblement de soutien s’est tenu à partir de midi jusqu’en soirée devant le commissariat ce mercredi 29 mars pour exiger la libération des personnes interpellées. Les deux personnes ont finalement été libérées en fin d’après-midi.

Ces interpellations s’inscrivent dans une séquence de forte répression des mouvements sociaux, contre la réforme des retraites mais aussi de militants écologistes à Sainte-Soline le week-end dernier. Les forces de répression enchaînent les interpellations, y-compris dans des bars, pour tenter de décourager les manifestants et les grévistes. Gardiennes de l’ordre établi dans tout ce qu’il a de plus réactionnaire elles n’hésitent pas à cibler spécifiquement les femmes et les personnes LGBTI. On en a déjà eu ces dernières semaines des exemples scandaleux avec les viols de manifestantes par des policières à Nantes ou encore l’interpellation d’une militante lesbienne après la manifestation du 8 mars pour avoir résisté à une tentative d’intimidation de la part de policiers.

La lutte contre la répression est donc également un enjeu féministe et LGBTI, comme l’est la lutte contre la réforme des retraites et contre ce gouvernement réactionnaire. Ces trois luttes doivent se mener de concert, par la coordination entre les jeunes et les travailleurs en lutte pour massifier le mouvement et l’organiser par la base de façon à pouvoir faire reculer à la fois les forces de répression et le gouvernement.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter
« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l'offensive transphobe ?

« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l’offensive transphobe ?

Journée de lutte contre les LGBTphobies le 17 mai : construisons la riposte trans et féministe !

Journée de lutte contre les LGBTphobies le 17 mai : construisons la riposte trans et féministe !

Education sexuelle à l'école : le nouveau terrain de jeu de l'extrême-droite

Education sexuelle à l’école : le nouveau terrain de jeu de l’extrême-droite


« Poison wokiste » : le RN lance un lobby anti-LGBT au Parlement

Tribune. Plus de 1000 psys, profs et étudiant·es en psycho contre l'offensive transphobe

Tribune. Plus de 1000 psys, profs et étudiant·es en psycho contre l’offensive transphobe

25 000 personnes contre l'offensive transphobe : organisons-nous par en bas pour poursuivre le mouvement !

25 000 personnes contre l’offensive transphobe : organisons-nous par en bas pour poursuivre le mouvement !

Contre les attaques transphobes et l'extrême-droite, tous.tes dans la rue dimanche 5 mai !

Contre les attaques transphobes et l’extrême-droite, tous.tes dans la rue dimanche 5 mai !

Tribune. Attaques contre les droits trans et reproductifs : n'attendons plus, faisons front !

Tribune. Attaques contre les droits trans et reproductifs : n’attendons plus, faisons front !