^

Notre classe

Événement

Révolution Permanente t’invite à une projection en ligne du film « Les petites mains invisibles »

Alors que la crise du coronavirus a révélé au monde les petites mains autrefois « invisibles » qui font tourner la société, l'équipe de Révolution Permanente t'invite à une projection du film « Les petites mains invisibles », qui raconte la grève victorieuse des salariés d'ONET fin 2017. Samedi à 22h, participe à la projection du film en live !

jeudi 7 mai

Fernande, salariée d’ONET et protagoniste de la grève sera accompagnée de Anasse Kazib, cheminot, pour une discussion en introduction au film, diffusé en live sur Révolution Permanente. Pendant la crise du coronavirus, les salariés d’Onet ont continué à travailler, avec des conditions de travail qui se sont dégradées. Alors que leur travail s’est révélé essentiel pendant la crise, les salarié-es d’ONET se sont vus méprisés par leur direction qui ne leur a pas fourni de matériel de protection adéquat.
 
La pandémie mondiale a mis au-devant de la scène ceux qui sont d’ordinaire invisibles : caissières, éboueurs, agents de nettoyage, postiers… Ils sont des millions à continuer à travailler pendant la crise du coronavirus pour des salaires de misère. Dans les métiers de l’alimentation et de la distribution, où les salarié-es connaissent des cadences infernales et ne toucheront pas la prime promise par le gouvernement, une colère commence à se faire entendre
 
A l’heure où les attaques anti-démocratiques et anti-sociales se multiplient contre les travailleurs et les travailleuses, voir ou revoir un film qui retrace une grève riche d’enseignements est un réel outil pour les batailles à venir. C’est dans ce contexte de déconfinement répressif, à l’image de la gestion catastrophique par le gouvernement de la crise, que Révolution Permanente organise une projection du film sur la grève des salariés d’ONET, qui ont remporté une victoire en 2017.

 
En 2017, une centaine de travailleurs sous-traitant du nettoyage des gares SNCF de la région Paris Nord entraient en grève. Le géant ONET, reprenant alors leurs contrats, voulait dégrader davantage leurs conditions de travail, en ajoutant notamment une clause de mobilité. Face à ces attaques et au mépris du patron, les travailleurs sont entrés en grève, et ont inscrit leur bataille dans la durée jusqu’à la victoire, après 45 jours de lutte. Des femmes comme Fernande et Oumou ont émergé comme figures de cette grève, et nous racontent, tout au long du film, comment cette lutte les a transformées profondément, en leur donnant confiance dans leurs propres forces, et les poussant à lutter pour leur émancipation et à militer aujourd’hui au-delà de leur propre entreprise.

Le film « les petites mains invisibles » retrace cette lutte, dans toute sa richesse tactique et stratégique. On y voit comment l’auto-organisation des grévistes a permis à une intersyndicale large de rester soudée durant tout le conflit, mais aussi comment des cheminots de la SNCF ont pu soutenir la grève, mettant au service des grévistes toute leur tradition de lutte, comme la caisse de grève, outil essentiel pour tenir dans la durée.

Participe à la projection en live et au débat samedi à 22h sur Facebook




Mots-clés

Petites Mains Invisibles   /    Onet   /    Grève   /    Notre classe