^

Notre classe

Cheminots, usagers, même combat pour le service public – Partie 1

Révolution Permanente vous appelle à témoigner sur les conséquences de la réforme ferroviaire dans votre quotidien !

Révolution Permanente se lance dans une campagne de témoignages et d’information auprès de nos lecteurs pour dénoncer les effets néfastes de la réforme ferroviaire sur le quotidien des cheminots et des usagers. Dans cette série d’articles, des cheminots, mais aussi des usagers, des quatre coins de la France, vous exposeront les conséquences concrètes de cette réforme pour le service public ferroviaire que des millions de travailleurs prennent chaque jour pour se déplacer.

vendredi 12 juillet

Crédit photo : AFP

Aujourd’hui, la réforme ferroviaire mise en place par le gouvernement Macron en 2018 est en train de signer la mort de la SNCF telle que vous la connaissiez jusqu’ici. Dans les mots de Guillaume Pepy lui-même, « la SNCF de 1937 est en train de disparaître pour la SNCF de 2020 ». En effet, à partir du 1er janvier 2020, la nouvelle SNCF verra le jour. Sous le nom trompeur de « Groupe Public Unifié », ce qui sera mis en place est un véritable éclatement de l’entreprise en 5 Sociétés Anonymes (S.A.) indépendantes.

Au moment du Pacte Ferroviaire en 2018, le gouvernement s’était engagé sur l’incessibilité des futures S.A., ce qui voulait dire formellement qu’elles ne seraient pas ouvertes aux capitaux privés. Mais aujourd’hui nous ne pouvons que constater que cette promesse n’est pas tenue. Sur 5 S.A. créées, seules 3 d’entre elles obtiennent cette « pseudo » garantie d’incessibilité déjà donnée à Orange à l’époque, et qui n’a pas empêché, loin de là, la privatisation de l’entreprise.

L’ouverture à la concurrence et à la privatisation aura comme conséquence concrète la destruction non seulement du service ferroviaire proposé aux usagers, mais aussi des conditions de travail des cheminots. Pour faire passer ces réorganisations, la direction de la SNCF s’attèle à casser du cheminot, à mater toute contestation à sa politique… L’accélération du « lean management », autrement dit « la chasse aux temps morts » et le mangement agressif, n’est qu’un moyen pour la direction de mettre en place ces transformations. Pour cela, ils sont obligés de se débarrasser d’un bon nombre de cheminots et de bien soumettre ceux qui restent, au prix d’une énorme souffrance et mal-être au travail qui mènent parfois jusqu’au suicide. Comme à l’époque du passage de France Télécom à Orange, on voit bien que tous les moyens sont bons, que ce soit « par la porte ou la fenêtre », il faut que les cheminots dégagent, surtout si en plus ils osent critiquer la politique menée par la direction. Fermetures de guichets, suppressions de postes, voilà la politique de la direction de la SNCF aujourd’hui. Une politique qui a par ailleurs des conséquences directes sur le quotidien des usagers : files d’attente à rallonge, manque de personnel en gare, défaillance dans la maintenance des trains, etc.

C’est bien pour dénoncer et stopper cette situation, et contrairement à la propagande patronale, gouvernementale et médiatique, que les cheminots se sont battus au printemps 2018 contre le pacte ferroviaire. Aujourd’hui, malgré la défaite, les cheminots qui cherchent à contester cette situation restent nombreux, malgré la politique des directions syndicales majoritaires qui ne proposent aucune perspective de lutte offensive. Nombreux sont les cheminots qui ont également cherché à exprimer leur colère aux côtés des gilets jaunes, dont beaucoup avaient comme préoccupation la casse des services publics dans les différentes régions, une politique bien consciente et voulue par les différents gouvernements successifs. Ces gilets jaunes qui ont compris l’urgence sociale et écologique et qui, pour beaucoup, voient aujourd’hui la réalité que les cheminots dénonçaient il y a un peu plus d’un an.

C’est en ce sens que les cheminots militant à Révolution Permanente vous proposent aujourd’hui cette série d’articles et témoignages. L’objectif est de visibiliser cette situation pour tenter d’agréger nos colères, celle des cheminots et des usagers, et préparer une riposte à la hauteur des attaques.

👉 Participez à la campagne de Révolution permanente :

N’hésitez à nous envoyer votre propre témoignage, que vous soyez cheminot ou usager, sur les conséquences de la réforme ferroviaire dans vos régions et métiers respectifs pour ce qui est des cheminots : siterevolutionpermanente@gmail.com

Consultez tous les articles de la campagne :

2 - Fermeture de guichets à Austerlitz et Montparnasse, situation anxiogène

3 - Explosions de grèves locales à la SNCF

4 - Métamorphose de la Gare du Nord en centre commercial pour 2024

5 - Nouveau sursis pour le train des primeurs Perpignan-Rungis

6 - SNCF. Un travailleur handicapé muté à 170km de chez lui pour avoir nettoyé et aménagé son poste de travail

7 - Commercial en gare, un métier précaire

8 - « C’est la galère tous les jours ! », temoignent des agents du RER B

9 - Vers des nouvelles suppressions de poste du côté des agents d’escale

10 - La réforme du ferroviaire : une opération immobilière qui ne dit pas son nom

11 - Les victimes collatérales de la réforme ferroviaire : les salariés de la sous-traitance

12 - Réforme ferroviaire : double peine pour les salariés handicapés

13 - Les cheminots avec enfants qui demandent un temps partiel ne sont pas les bienvenus à la SNCF

14 - A la maintenance du matériel, la souffrance en silence

15 - La réforme n’épargne pas les conducteurs

16 - La vraie raison de la dette : la SNCF, vache à lait du gouvernement et du privé

17 - « Racketteur 1er prix » ou les nouvelles « missions » des contrôleurs SNCF

18 - Interview. « On s’est mis en grève car la direction ignore nos souffrances au travail »

19 - Mantes la Jolie. Les raisons de la multiplication des agressions envers les cheminots en gare

20 - Casse du service public, investissements à l’étranger : la course à la rentabilité de la SNCF

21 - 25.000 ouvrages d’art en mauvaise état en France, merci la politique de casse de la SNCF !

22 - Malgré un rapport accablant sur l’état du réseau SNCF, Borne manque de respect aux victimes de Brétigny

23 - La maintenance des trains, un univers caché




Mots-clés

Réforme Ferroviaire   /    #PlusJamaisAGenoux    /    Privatisation   /    Services publics   /    Bataille du rail   /    Cheminot-e-s   /    SNCF   /    #AssezDeViesBroyées   /    Notre classe