^

Société

Une gestion catastrophique

Rouen. Le plan Buzyn : des masques à gaz pour les flics, des gants pour les riverains

En déplacement à Rouen, Buzyn a annoncé que la ville est ‘’clairement polluée’’ et demande aux riverains de nettoyer eux même ‘’avec des gants’’. Alors que des gendarmes et des journalistes portaient déjà des masques à gaz dans la journée, le gouvernement s’embourbe dans la gestion de la catastrophe.

vendredi 27 septembre

Dans une interview aux médias, Agnès Buzyn, ministre de la santé, a finalement annoncé que la ville de Rouen était polluée. Un scoop ? Alors que depuis ce matin ‘’il pleut du carburant sur Rouen’’, les premiers symptômes de la catastrophe industrielle et écologique se font sentir : maux de tête, maux de gorge, nausées et difficultés respiratoires… Buzyn tente de temporiser, à demi-mot sur la situation.

Des masques à gaz pour les gendarmes, des gants pour les riverains ?

Alors qu’aujourd’hui, des gendarmes ont été aperçu avec des masques à gaz comme le montre cette photo recueilli par France 3 Normandie :

Suscitant naturellement des interrogations sur la situation, alors que le gouvernement répétait depuis l’incendie que tout allez bien. De même, des équipes de journalistes ont été vues avec ces mêmes masques à gaz. Dans le même temps, Agnès Buzyn a proposé durant son interview son plan pour la population : mettre des gants et nettoyer la pollution ! Une idée scandaleuse, alors que les doutes persistent sur la dangerosité des émanations de l’incendie.

Le gouvernement s’empêtre dans la gestion de cette grande catastrophe industrielle. En préférant protéger les industriels, en minimisant les risques sanitaires. Alors que les risques d’incidents industrielles sont souvent connus, rien n’est fait pour y remédier et quand une catastrophe arrive, la gestion est elle aussi catastrophique.

Sur cette question, une commission indépendante devrait être mise en place, composée de la population victime ainsi que des syndicats qui dénoncent depuis des années les failles de sécurité dans l’usine en question. Cela permettrait de faire toute la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé, et quelles en étaient les réelles causes !

Crédit photo : F3/France 3 Normandie




Mots-clés

Scandale Lubrizol   /    Catastrophe industrielle   /    Incendies   /    Industries chimiques   /    Agnès Buzyn   /    pollution   /    Rouen   /    Ecologie   /    Société