^

Du Pain et des Roses

#SoutienRozenn

Rozenn contre Chronodrive : le 4 juin rassemblement devant la bourse du travail

Rozenn, salariée licenciée par Chronodrive pour son engagement syndical et sa bataille contre les violences sexistes et sexuelles dans son entreprise continue le combat aux Prud'Hommes. Militante syndicale CGT combative et membre du collectif féministe Du pain et des Roses, elle avait lutté contre le sexisme dans son entreprise et organisé ses collègues femmes. Un rassemblement de soutien à Rozenn est organisé vendredi 4 juin à 12h à l'occasion du procès contre l'entreprise.

lundi 24 mai

Vous vous souvenez de Rozenn, étudiante de 19 ans, travailleuse licenciée à Chronodrive et syndicaliste à la CGT Chronodrive qui avait dénoncé et s’était organisée avec ses collègues contre les violences sexistes et sexuelles sur son lieu de travail. Cette prise de position qu’avait pris la militante du collectif Du Pain et des Roses avait servi à dénoncer le rôle de la direction qui murait les victimes dans le silence mais aussi à dénoncer la banalisation du sexisme et des violences sexuelles au sein des entreprises, que les femmes continuent de vivre quotidiennement. Suite à cela, Rozenn et ses collègues ont pris en main les questions de genre en créant une commission de femmes, en menant des campagnes de témoignages et en épaulant les victimes lors des entretiens avec la direction.

Évidemment considérée comme dérangeante, Chronodrive à mis à pied Rozenn en vue d’un licenciement qui a fini par se concrétiser. La raison ? Un tweet de Rozenn qui dénonçait le gaspillage alimentaire de la société et de son évident greenwashing. Face à la décision scandaleuse de la direction qui n’a pour d’autre but de faire taire Rozenn mais aussi l’ensemble des salariés de Chronodrive, un mouvement de solidarité inédit à débuté. Ainsi une grève historique pour la réintégration de Rozenn a eu lieu le 27 mars avec plus d’une vingtaine de salariés de plusieurs magasins et un rassemblement de soutien appellé par différentes organisations politiques, féministes et syndicales à réuni 200 personnes. Dans un contexte où le sexisme est banalisé et où ces violences sont d’ordre systémique, la grève féministe en soutien à Rozenn est un cri pour visibiliser les voix de toutes les femmes travailleuses victimes des mêmes violences. Car le cas de Chronodrive n’est pas isolé, à l’image des femmes de la RATP, de Biocoop mais aussi de McDonald’s. On ne compte plus les cas de licenciements sous des prétextes aberrants pour faire taire les femmes qui prennent la parole.

Aujourd’hui commence une période de lutte au sein du cadre la justice, contre Chronodrive, contre le patronat complice des violences faites aux femmes. Comme le disait Rozenn dans une vidéo : "ce procès n’est pas seulement celui de Rozenn contre Chronodrive [...] c’est plus que jamais l’occasion de montrer ce que c’est que d’aller travailler quand tu es une femme et que tu es précaire" dans un contexte de libération de la parole où des milliers de femmes relèvent la tête pour dénoncer la place que leur donne le capitalisme dans la société actuelle mais où la dénonciation des violences patriarcales reste difficile quand le patronat réprime et étouffe ces voix.

Ce procès, c’est aussi le procès de tous ces étudiant.e.s précaires qui n’ont pas d’autre choix que de se diriger vers des emplois qui les exploitent pour un salaire de misère. Une jeunesse qui, aujourd’hui, refuse l’avenir qu’on lui propose, qui ne lui promet qu’exploitation et oppressions. D’un point de vue juridique, cette lutte est aussi coûteuse. Ainsi, une caisse de solidarité a été mise en place afin de soutenir Rozenn dans cette démarche : https://www.cotizup.com/rozennvschrono.

Le rassemblement devant la bourse du travail qui aura lieu le 4 juin à 12h, doit pouvoir rassembler un maximum de soutiens, pour Rozenn et pour que les travailleuses n’aient plus jamais peur de relever la tête !




Mots-clés

#SoutienRozenn   /    Chronodrive   /    Du Pain et des Roses   /    Notre classe