×

Mouvement ouvrier

Russie : les livreurs en grève massive contre Yandex, un géant du numérique proche du régime

Entre le 20 et 25 décembre, 3.800 livreurs de l'application russe Yandex Eda étaient mobilisés pour leurs salaires et conditions de travail à l'appel du syndicat Coursier. Une mobilisation massive en pleine guerre et alors que l'entreprise visée est proche du régime de Poutine.

Sasha Yaropolskaya

26 décembre 2022

Facebook Twitter

La semaine dernière en Russie, le syndicat de livreurs Coursier a appelé à la grève les livreurs de l’application Yandex Eda pour revendiquer la mise en place de contrats de travail pour les livreurs, l’abolition des algorithmes sanctionnant les livreurs sévèrement et de manière opaque, une réduction des zones de livraison et le rétablissement d’une rémunération à 110 roubles la course, alors qu’elle avait été réduite il y a quelques mois.

Une grève massive contre la politique de Yandex

La grève a duré cinq jours, entre les 20 et 25 décembre, et a mobilisé plus de 3800 personnes dans plus de 13 villes. Si l’entreprise n’a pas cédé aux revendications des travailleurs, l’existence même de cette grève massive constitue un succès impressionnant dans le contexte politique répressif de la Russie en guerre.

Le marché de la livraison de nourriture en Russie a été bouleversé l’automne dernier par le rachat de l’application Delivery Club par son concurrent Yandex qui détient désormais un quasi-monopole sur le secteur. Selon Tinkoff Data, ces deux services représentaient en effet 70% du marché en mars 2022. Cette fusion a mené à une chute de la rémunération pour les livreurs ainsi qu’à une dégradation importante de leurs conditions de travail.

Comme dans les pays occidentaux, les livreurs en Russie travaillent sans contrat en tant que micro-entrepreneurs, n’ont pas de protection sociale, sont punis injustement par des algorithmes, n’ont aucune majoration de revenus pour le travail les jours fériés ou les jours de fêtes. Si dans les publicités officielles d’Yandex, une travailleuse « empowered » dit se réjouir du fait de ne pas avoir de patron, dans la vraie vie les travailleurs livreurs ont peu d’illusions sur leur exploitation et entament régulièrement des mouvements de grève pour améliorer leur condition.

Yandex, un trust proche du régime de Poutine

Yandex est un trust qui possède son propre moteur de recherche internet et son propre service d’actualités qui censurent, depuis des années la presse indépendante critique du régime de Poutine. L’entreprise a également à sa remorque plusieurs médias mainstream ou influenceurs qu’elle paie pour faire la publicité de ses services de livraison. Les livreurs en grève s’attaquent donc à une très grosse entreprise proche du régime de Poutine.

Pour mener son combat, le syndicat Coursier s’est appuyé sur le réseau des organisations de la gauche russe qui ont diffusé les revendications en ligne et ont pour certaines participé aux actions de tractage dans leurs villes pour informer sur la grève. Le syndicat a également appelé le public à soutenir la grève en laissant des mauvaises notes et commentaires aux logiciels de Yandex pour visibiliser la lutte auprès de tous les usagers des services. Il a proposé également de faire pression sur les restaurants collaborant avec Yandex en bloquant leurs caisses avec des fausses commandes.

Yandex a tenté de casser la mobilisation en augmentant temporairement la rémunération des courses sur la période de la grève. Cette mesure défensive du géant numérique n’a pas réussi à contenir la colère des livreurs : d’après le syndicat, plus de 3800 travailleurs dans les villes Moscou, Saint-Pétersbourg, Voronezh, Krasnodar, Tcheboksary, Volgograd et d’autres ont participé à l’arrêt de travail. L’agitation se mène en langue russe mais aussi en langues kirghize et ouzbèke car en Russie les immigrés originaires des pays d’Asie centrale font partie des travailleurs les plus exploités et sont donc massivement représentés parmi les livreurs.

Si Yandex n’a pour le moment cédé sur aucune des revendications des livreurs en grève, cet épisode de lutte des classes est notable. En effet, il intervient alors que la Russie est en guerre, et mobilise des travailleurs particulièrement précaires en lutte contre un grand trust russe. Alors que Yandex possède de puissants moyens de communiquer sur sa version des faits pour justifier l’exploitation intensive des livreurs et dénigrer la grève, le mouvement est parvenu à s’imposer par la solidarité et par les réseaux d’information alternatifs de la gauche russe.


Facebook Twitter
Un soldat américain s'immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Notes sur les grandes tendances de la situation internationale

Notes sur les grandes tendances de la situation internationale

Aide à l'Ukraine : comment les budgets militaires s'envolent en Europe

Aide à l’Ukraine : comment les budgets militaires s’envolent en Europe

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei


Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Démission du gouvernement palestinien : la guerre attise la crise de l'Autorité palestinienne

Démission du gouvernement palestinien : la guerre attise la crise de l’Autorité palestinienne

La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d'étudiants contre le génocide à Gaza

La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d’étudiants contre le génocide à Gaza

Élections aux États-Unis : un duel réactionnaire sur fond de crise du régime

Élections aux États-Unis : un duel réactionnaire sur fond de crise du régime