×

Grève du 7 mars

SNCF, RATP, aérien, ... : vers une journée de grève massive dans les transports

Alors que se prépare une grève historique le 7 mars, les transports ne seront pas en reste. Le ministre des transports lui-même, Clément Beaune, évoque « une des journées les plus difficiles qu’on ait connues ». A la SNCF, la RATP, dans l’aérien ou bien encore chez les routiers, la mobilisation sera massive.

Léa Luca

6 mars 2023

Facebook Twitter
SNCF, RATP, aérien, ... : vers une journée de grève massive dans les transports

A la SNCF, une mobilisation en hausse sur les grandes lignes

A la SNCF, où une intersyndicale appelle à la grève reconductible, les annonces de la direction à la veille du 7 mars laisse présager une hausse de la mobilisation des cheminots, déjà massivement présents dans le mouvement depuis le 19 janvier. Nationalement, la SNCF annonce ainsi un trafic plus réduit au niveau des liaisons TGV que le 19 janvier, avec 1 TGV sur 5 en moyenne, contre 1 train sur 3 en moyenne le 19 et le 31 janvier ; et 1 Ouigo sur 4 en circulation le 7 mars (contre 1 sur 3 le 19 janvier).

Le trafic des TER sera à nouveau « très fortement perturbé dans toutes les régions » avec 1 train sur 5, à l’instar des 19 et 31 janvier et 1 train sur 10 de province à province. Quant aux intercités de jour, comme lors des journées de mobilisation précédentes, ils ne circuleront pas à l’exception de 4 allers-retours (donc un par car) et aucun intercités de nuit ne circulera.

En région parisienne, les taux de grévistes des agents soumis aux déclarations 48 heures à l’avance, communiqués par la direction de la SNCF sont massifs. Au niveau des conducteurs de train, la direction annonce 74% de grévistes sur le réseau Montparnasse (lignes C, N et U), 72% sur le secteur Saint-Lazare (lignes L, A et J) ; 57% pour la région Gare de l’Est (lignes E, P, T4) et 96% pour la région Gare de Lyon (lignes D et R).

Au total, la SNCF annonce 1 train sur 3 pour les lignes A, H, K et U ; 1 train sur 10 pour la ligne E et P (avec aucune circulation sur certains axes) et 1 train sur 5 pour les lignes C, D, J, L, N et R. Sur de nombreux axes, les interconnexions seront par ailleurs interrompues au niveau des grandes gares parisiennes (Chatelet, Gare de Lyon, Paris-Nord, Saint-Lazare).

RATP : un trafic très réduit en Ile-de-France

A la RATP, une mobilisation massive s’annonces d’ores et déjà. Sont évoqués 75% de grévistes pour le RER, 68% pour le métro et 25% au niveau des bus, d’après des sources syndicales. Seule les lignes de train automatisées (1 et 14) fonctionneront normalement, mais avec des risques de saturation évidents. Toutes les autres lignes seront, elles, très fortement perturbées, à des niveaux comparables voire supérieurs au 19 janvier.

La quasi-totalité des lignes ne fonctionneront qu’aux heures de pointe ou aux heures de pointes dites « élargies », avec une circulation parfois réduite à une portion de la ligne. Sur plusieurs lignes, comme les lignes 3, 5, 9, 12 ou 13, sont annoncés encore moins de trains que lors des journées de grèves précédentes, avec seulement 1 métro sur 3, voire 1 sur 4 aux heures de pointe, contre 1 métro sur 2 le 19 ou le 31 janvier. La RATP prévoit un bus et un tramway sur 4, ainsi qu’une interruption de la connexion OrlyVal.

Une situation qui pourrait se prolonger après le 7 mars dans le cadre de l’appel intersyndical à la grève reconductible à la RATP.

Vers un durcissement de la mobilisation dans l’aérien ?

Dans l’aérien, les annulations de vols préventivement demandés par la direction générale de l’aviation civile (DGAC) comme lors des 19 et 31 janvier, sont en hausse. Cette fois, sont d’ores et déjà annulés 20% de vols au niveau de Charles-De-Gaulle-Roissy et 30% pour les aéroports de Paris-Orly, Beauvais, Lilles, Lyon, Nantes, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse, ce pour les 7 et 8 mars. Air France prévoit en outre seulement huit vols sur dix sur les vols long courrier. Autant de symptômes, de la « tension à la mobilisation » chez les travailleurs de l’aérien, qu’évoquait Fabien, ingénieur de maintenance et secrétaire à l’USAC-CGT à Orly

Le 7 mars, devrait être également suivi chez les routiers, qui jusque-là étaient restés en marge du mouvement. Ainsi, des actions de blocage ont débuté dès ce matin dans plusieurs villes de France.

Des chiffres qui montrent que c’est bien une journée massive qui s’annonce ce mardi. Suite aux appels à la grève reconductible dans ces secteurs, le principal enjeu va désormais être de transformer cette journée en début d’un mouvement reconductible. Les déclarations du gouvernement et du ministre des Transports montre en effet qu’une journée de grève, même historique, ne suffira pas. Ce n’est qu’en construisant un rapport de forces dans la durée, et en élargissant la grève à de nombreux secteurs, que le mouvement sera à même de le faire reculer.

L’intégration de revendications salariales, la mise en place de caisse de grève et d’assemblée générale de grévistes à la base seront en ce sens primordiaux pour que la grève tienne dans la durée et paralyse réellement le secteur des transports.


Facebook Twitter
Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Poursuite de la grève à Neuhauser : « 200 000€ de frais d'huissiers mais pas d'augmentation ! »

Poursuite de la grève à Neuhauser : « 200 000€ de frais d’huissiers mais pas d’augmentation ! »

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Répression chez InVivo : 120 syndicats apportent leur soutien à Christian Porta, délégué CGT

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l'espace

Toulouse. 3 salariés de GSF-Propreté licenciés après avoir dénoncé du racisme à la Cité de l’espace

Grève des aiguilleurs les 23 et 24 février : les salaires continuent d'attiser la colère cheminote

Grève des aiguilleurs les 23 et 24 février : les salaires continuent d’attiser la colère cheminote

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Montpellier. Dans le travail social, une semaine de grève et mobilisation contre le manque de moyens

Vague de faillites d'entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Vague de faillites d’entreprises en Europe : un record depuis la crise de 2008

Forvia, géant de l'automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires

Forvia, géant de l’automobile, supprime 10 000 postes pour payer ses actionnaires