×

Jeunesse en feu

Salaires, bourses, fin de la sélection : 1000 étudiants en AG à Montpellier adoptent un programme de lutte

Une nouvelle AG a plongé ce jeudi dans l’effervescence l'université Paul Valéry, où les étudiants se sont dotés d'un programme de lutte contre Macron et son monde.

Facebook Twitter
Salaires, bourses, fin de la sélection : 1000 étudiants en AG à Montpellier adoptent un programme de lutte

Alors que la jeunesse s’est massivement mobilisée mardi dernier lors d’une nouvelle journée de mobilisation et après que Macron ait reculé à propos du SNU pour « éviter de jeter de l’huile sur le feu », la jeunesse semble entrer dans la danse de la lutte sociale, et ce particulièrement à la fac Paul-Valéry à Montpellier.

En effet, lors d’une assemblée générale organisée jeudi, près de 1 000 personnes se sont encore rassemblées dans un amphithéâtre plein à craquer pour débattre et voter les prochaines mesures à prendre pour intensifier et poursuivre la lutte. Après plusieurs heures de prises de parole et à la majorité, le blocus de la fac jusqu’à la prochaine assemblée générale a été renouvelé, une nouvelle preuve de la volonté d’une jeunesse montpelliéraine déterminée à s’ancrer dans la durée d’une lutte sociale historique.

Quant aux autres mesures adoptées, on peut notamment citer la neutralisation des examens pour ce semestre, accompagnée d’une note minimum de 10 ou 12, améliorable pour les étudiant·es qui le souhaitent (une mesure adoptée qui doit être affinée en comité de mobilisation).

Une plateforme de revendications a également été mise en place. On retrouve plusieurs revendications sur la réforme des retraites (retraite à 60 ans pour tous·tes et 55 ans pour les métiers pénibles), mais également contre la répression policière alors que le campus de l’université Bordeaux-Victoire a été évacué de force par les CRS ce vendredi dans la nuit, et en soutien à toutes les victimes d’arrestations politiques et de violences policières comme à Sainte-Soline.

Cette plateforme revendique également « l’abrogation des lois de sélection » (Parcoursup, Parcoursup Master, annulation de l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers), le repas CROUS à 1€ pour tous·tes, et l’augmentation immédiate de 400€ des bourses, de tous les salaires et des allocations. L’assemblée générale a aussi voté pour adopter la revendication de la titularisation de tous·tes les vacataires et le soutien à leur collectif nouvellement formé pour exiger à la présidence de Paul Valéry d’être payés pendant le blocage de la fac. Une volonté de multiplier les revendications d’une lutte qui ne cesse de s’élargir.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Poing Levé Montpellier (@lepoingleve_mtp)

Cette assemblée générale a été suivie d’un rassemblement devant la préfecture où de nombreuses personnes étaient présentes pour écouter les prises de parole et soutenir les camarades de Sainte-Soline. Un rassemblement suivi d’une nouvelle manifestation sauvage, avec en tête la jeunesse dont la colère et la détermination grondent sous les pavés des rues montpelliéraines. Une situation qui rappelle notamment le CPE (Contrat Première Embauche) en 2006, où des centaines de milliers de jeunes s’étaient rassemblés dans la rue pour contester en plus des nombreux blocages de lycées et d’universités. À noter qu’en 2006, face à la colère des jeunes, la loi avait été retirée le 10 avril.

La suite s’annonce bouillante, et quand la jeunesse rentre dans la rue, ce n’est pour la quitter qu’en cas de retrait. Un retrait qu’un gouvernement acculé devra céder si la relève du pays passe à la vitesse supérieure et amplifie la lutte sociale.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Facebook Twitter
Témoignage. « Un policier m'a menacé de me péter la gueule s'il me revoyait en manifestation »

Témoignage. « Un policier m’a menacé de me péter la gueule s’il me revoyait en manifestation »

Paris 1. Les vacataires font la grève des notes pour exiger de meilleures conditions de travail

Paris 1. Les vacataires font la grève des notes pour exiger de meilleures conditions de travail

Parcoursup : la publication des 1ers résultats plongent des milliers de lycéens dans l'angoisse

Parcoursup : la publication des 1ers résultats plongent des milliers de lycéens dans l’angoisse

Toulouse. La direction de l'INSA prépare la répression des futures mobilisations dans l'école

Toulouse. La direction de l’INSA prépare la répression des futures mobilisations dans l’école

Université Paris Cité. Pour une écologie révolutionnaire à la fac : un raffineur dans nos conseils

Université Paris Cité. Pour une écologie révolutionnaire à la fac : un raffineur dans nos conseils

 « Classe d'engagement » : la carotte de la macronie pour imposer la généralisation progressive du SNU

« Classe d’engagement » : la carotte de la macronie pour imposer la généralisation progressive du SNU

 « J'ai vu des gens qui ont fini en sang » : Alix, 16 ans, lycéenne réprimée lors d'une manifestation

« J’ai vu des gens qui ont fini en sang » : Alix, 16 ans, lycéenne réprimée lors d’une manifestation

Face aux attaques contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s et les occupations d'université, il faut une réponse unitaire !

Face aux attaques contre les étudiant.e.s mobilisé.e.s et les occupations d’université, il faut une réponse unitaire !