^

Monde

Solidarité Internationale

Samedi 8 mai : Manifestons en soutien au soulèvement populaire en Colombie !

En soutien au mouvement en Colombie et pour dénoncer la répression, un rassemblement est organisé rassemblement à République ce samedi 8 mai, à 16h, soyons nombreux et nombreuses pour soutenir le mouvement historique !

vendredi 7 mai

Crédits : Raul Arboleda/AFP

Une mobilisation massive face à la politique impérialiste et néolibérale qui s’accompagne d’une forte répression dans la rue

Depuis le 28 avril (#28A), la Colombie connaît des mobilisations massives de la part des travailleurs et de la jeunesse, contre la réforme fiscale du gouvernement de Duque. Des révoltes qui ont entraîné le début d’une grève générale. Malgré le repli du gouvernement face à la réforme et la démission du ministre des finances ce lundi, la Colombie continue de se mobiliser. On assiste donc à de violentes révoltes qui sont à l’origine non seulement d’une colère face au mépris du gouvernement colombien mais plus globalement d’un ras-le-bol général en raison des attaques néolibérales que subissent les Colombiens et qui durent depuis plusieurs années. La crise sanitaire, qui a exacerbée la crise économique et sociale que traverse la Colombie, est à l’origine des réformes actuelles qui veulent faire payer la crise aux travailleurs et à la jeunesse colombienne et qui avantagent une classe politique qui tentent de préserver les intérêts de la bourgeoisie colombienne.

Aujourd’hui, des milliers de travailleurs, de travailleuses, de jeunes, de paysans et de communautés indigènes continuent de défiler dans les rues de Bogota et de Cali afin de réclamer la fin du gouvernement Duque même si certains secteurs plus avancés demandent aussi la fin du régime dans son ensemble. Un des moyens mis en place pour faire plier la classe politique est celui qui reste le plus redoutable pour bloquer le pays : la grève générale. On dénombre donc des grèves importantes de routiers, de taxis ainsi que dans les transports publics. Le comité de grève national avait aussi appelé à une date nationale ce mercredi 5 mai.

La Colombie n’en est pas à ses premières révoltes et depuis 2019 elle connaît des mouvements historiques d’une population travailleuse qui ne supporte plus la militarisation de son pays, instauré par le “Plan Colombie” des Etats-Unis. Une politique impérialiste soutenue par la classe politique colombienne et qui fait du pays un des plus militarisés. Ce plan, mis en place sous prétexte de “la guerre contre la drogue” permet donc à Duque d’organiser une répression particulièrement violente Aujourd’hui, on dénombre une vingtaine de morts et 800 blessés, ainsi que plusieurs cas de viols perpétués par la police.

Appel à la solidarité de classe internationale !

Dans ce contexte, le mouvement ouvrier et la jeunesse doit apporter son soutien au peuple colombien et faire appel à la solidarité de classe internationale. Le mouvement historique colombien doit être soutenu et la forte répression qu’il subit dénoncée. Le triomphe de travailleurs, de jeunes, et de paysans en Colombie serait un triomphe pour l’ensemble des exploités et de notre classe. Vive le soulèvement du peuple colombien ! A bas les réformes austéritaires et la répression ! L’impérialisme hors de Colombie !

Soyons nombreux et nombreuses samedi 8 mai à 16h à République.




Mots-clés

Lutte des classes   /    Colombie   /    Internationalisme   /    Amérique latine   /    Monde