^

Notre classe

Répression syndicale

Scandale ! Le conseil d’État entérine la révocation de Yann Le Merrer à La Poste

C'est une bataille de plusieurs années. Yann Le Merrer, syndicaliste chez Sud PTT, a vu sa révocation de la Poste pour faits syndicaux entérinée par le conseil d'Etat. Un scandale en bonne et du forme.

mardi 14 janvier

Crédits photo : Guillaume Clément

Ce début d’année 2020 commence par une décision éminemment politique dans le cadre de la répression syndicale. Depuis plusieurs années, La Poste s’acharne pour obtenir la révocation de Yann Le Merrer, postier et syndicaliste de Sud PTT. Alors qu’en 2015, le tribunal de Cergy-Pontoise avait donné raison à Yann, l’affaire avait connu un rebondissement en février 2019 : La cour de Versailles était alors venu au secours de La Poste, en annulant la décision de 2015 et en validant la révocation de Yann.

Les faits reprochés par la direction de La Poste à Yann sont pour le moins lunaires. « Intrusions répétées » dans des établissements postaux, « prises de paroles non autorisées » ou bien encore « refus de quitter les locaux ». En d’autres termes, La Poste reproche à Yann d’avoir exercé son mandat syndical. Un cas loin d’être unique, comme celui de Gaël Quirante, qui avait été le point de départ de la longue grève de plus d’un an dans les Hauts-de-Seine.

Malgré cette évidente procédure de répression syndicale, le conseil d’Etat, qui avait était saisi pour une audience en admission de pourvoi, s’est rangé sans hésiter du côté de la direction de la Poste. Une décision qui s’inscrit dans un contexte social marqué par la répression policière et judiciaire contre toute forme de contestation. De La Poste aux Universités, des Gilets jaunes aux piquets de la RATP, entre autres. A ce titre, la solidarité la plus large contre toute forme de répression : policière, judiciaire ou syndicale, est indispensable pour mettre un stop à l’escalade et aux politiques néo-libérales menées par Macron et son gouvernement.




Mots-clés

libertés syndicales   /    répression syndicale   /    La Poste   /    Répression   /    Notre classe