^

Politique

Transparence et réquisition des stocks !

Scandaleux : alors que les soignants manquent de masques, La Poste en dissimule 24 millions !

En pleine crise sanitaire et alors que le personnel soignant souffre de pénuries de masques, se trouvant dans l’obligation de réutiliser du matériel médical jetable, Sud PTT a eu accès à un document dans lequel La Poste révèle disposer de plus de 24 millions de masques en stock ! Des provisions que le groupe, dont l’Etat est l’actionnaire majoritaire, se garde de mettre à disposition de ses employés, mais aussi, des hospitaliers en première ligne, et sur lesquelles la direction refuse de communiquer, par crainte d’une réquisition !

lundi 6 avril

La fédération Sud PTT a publié un document juridique dans lequel La Poste révèle disposer de plus de 24 millions de masques en stock ! Une pièce fournie dans le cadre d’une plainte déposée par la fédération à l’encontre du groupe, pour manquement à son obligation de santé et sécurité envers ses employés, exposés tous les jours aux risques de contamination dans les bureaux mais aussi lors des livraisons de courrier et de colis, pour la plupart non indispensables. A travers son avocat, le groupe a déclaré dans un document publié le 25 janvier 2020 « A ce stade il n’y a pas de recommandation de porter un masque. Si cela devait évoluer, La Poste dispose de stocks importants (486 000 lots de 50 masques) qui sont vraisemblablement encore utilisables » soit 24 300 000 masques !

Un fait d’autant plus scandaleux que la Poste cherche à dissimuler cette information. Interpellée sur l’existence de ces stocks par les organisations syndicales, Valérie Décaux (DRH du groupe) a déclaré « Nous n’avons pas intérêt à ce que cela se sache car si nous sortons le chiffre, nous risquons de nous faire réquisitionner » ! Le syndicat appelle ainsi dans un communiqué à la démission du PDG Phillippe Wahl et de la DRH Valérie Decaux ainsi que de l’ensemble du comité exécutif du groupe !

Alors que les soignants en première ligne, auprès desquels l’épidémie a déjà fait plusieurs morts, souffrent gravement du manque de masque, et se voient obligés de réutiliser du matériel jetable, l’entreprise publique en dispose de plusieurs millions ! Du matériel auquel elle n’accorde même pas l’accès à ses employés, cherchant à les convaincre du même mensonge que celui qu’avait essayé de faire passer le gouvernement, à savoir que les masques seraient inutiles ! Pourtant, fin mars, celle-ci a fait don de 300 000 masques au Ministère de l’Intérieur à destination des forces de l’ordre : les mêmes qui réprimaient et gazaient les soignants mobilisés au printemps dernier, dénonçant la casse de l’Hôpital public !

Dans cette vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Willy, délégué syndical SUD PTT réclame la transparence et la réquisition de ces stocks : « Le Groupe dissimule des éléments qui devraient être indispensables pour la santé et la sécurité de toutes et tous, y compris en dehors de la Poste ». Des masques utilisés comme argument pour forcer les employés à maintenir leurs activités : en effet, la Poste a annoncé rouvrir lundi 6 avril plusieurs centaines de bureaux de poste, et prolonger d’une journée la distribution du courrier et des colis, en lien avec l’augmentation des achats en ligne.

Vidéo :

Une situation jugée scandaleuse par ce postier : « il faut arrêter de gaspiller du gel hydroalcoolique pour distribuer des colis Amazon ou Maison du Monde » et qui exige que ne soient maintenues que les activités essentielles aux besoins de la population « On ne doit effectuer que les activités vitales, en ce moment il y a la question de la distribution des prestations sociales : c’est indispensable cela doit être fait, mais dans des conditions de santé et de sécurité parfaites pour les agents. On manque de matériel alors que la Poste en a en réserve ! Elle le cache ! […] On doit s’organiser pour forcer la Poste à prendre les dispositions nécessaires. On doit réquisitionner le matériel postal pour le mettre au service de la survie de la population et uniquement cela, et arrêter avec les enjeux financiers qu’il y a derrière »

Un scandale duquel l’Etat est complice : « il en est l’actionnaire majoritaire à travers La Caisse des Dépôts et Consignations et à travers ses propres parts. Tous les ans il récupère des centaines de millions d’euros de dividendes : en 2019, elles s’élevaient à 500 millions d’euros, en 2020 à 500 millions également que l’Etat recevra en avril. Un milliard en deux ans ! »

Alors que l’entreprise a décidé de mettre en danger ses salariés, un appel a été lancé à tous les postiers, syndiqués ou non, et quel que soit leur poste, afin de s’organiser pour un service public postal qui corresponde aux besoins et à l’urgence de la situation uniquement. Un meeting « des postières et postiers en résistance » aura également lieu jeudi 9 avril à 19h sur la page Facebook « Postiers Postières en lutte ».

L’exemple scandaleux de La Poste n’est malheureusement pas un cas isolé : alors que la concurrence mondiale autour du matériel médical fait rage, les salariés d’Airbus avaient également dénoncé les milliers de masques détenus par l’entreprise, souhaitant leur faire reprendre le travail. Ils avaient exigé que le matériel soit dédié au personnel médical. En cette période de crise sanitaire, nous devons exiger la transparence sur les stocks des entreprises, la réquisition du matériel nécessaire et l’arrêt des activités et de la production non essentielles à la résolution de la crise sanitaire, sans perte de salaire !

Crédit photo : Crédits Lucie Weeger




Mots-clés

Masques   /    Covid-19   /    La Poste   /    Politique