^

Jeunesse

La mobilisation s'amplifie.

Sciences Po Toulouse : 400 en Assemblée Générale et reconduction de l’occupation !

Alors que Macron va tenter de calmer le mouvement lors de sa prise de parole ce soir, Sciences Po Toulouse sort d'une Assemblée Générale historique avec plus de 400 étudiants, soit presque la moitié de l'établissement, et alors que l'école est occupée depuis vendredi dernier.

lundi 10 décembre 2018

La poursuite du mouvement et de l’occupation jusqu’à la fin de la semaine à été votée à une large majorité, malgré la nécessité d’annuler un certain nombre d’examens de fin de semestre. Tout au long de la semaine, des ateliers alternatifs seront organisés en coopération entre étudiants et enseignants volontaires. L’objectif est de faire de Science Po un lieu ouvert à la mobilisation et aux débats politiques !

Réunis dans une première AG jeudi dernier, les étudiants de l’IEP s’étaient déclarés "solidaires" du mouvement des gilets jaunes et de tous les autres secteurs en lutte. En ce sens, la rédaction d’un manifeste a été décidée.

Samedi, la convergence avec l’ensemble de la jeunesse toulousaine et avec les autres secteurs mobilisés a commencé à se construire. À l’appel de l’IEP, 200 jeunes (étudiants, lycéens) ont pu défiler ensemble dans le cadre de la marche unitaire regroupant les gilets jaunes, la marche pour le climat ou encore le personnel hospitalier à l’appel notamment de la CGT-CHU.

L’Assemblée Générale de ce matin à été l’occasion de renforcer cette convergence de la jeunesse. En attendant l’AG qui se tiendra aujourd’hui au Mirail, les lycéens, mobilisés depuis plus d’une semaine, ont été invités à venir s’exprimer devant l’AG. Même chose pour l’école des Beaux Arts, qui sera occupée à partir de ce soir !

Crédit photo : Sciences Po Toulouse en Lutte / Facebook




Mots-clés

Jeunesse   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Toulouse   /    Jeunesse