×

Greenwashing gouvernemental

« Service national écologique » : le greenwashing des jeunes macronistes pour sauver le SNU

Dans les colonnes du Parisien, Ambroise Méjean, le président des Jeunes avec Macron propose de changer le SNU en un service national écologique. Ou comment repeindre la mise au pas de la jeunesse ... en vert.

Phil Adrian

16 mai 2023

Facebook Twitter
« Service national écologique » : le greenwashing des jeunes macronistes pour sauver le SNU

Dans une confidence accordée au Parisien, publiée le 13 mai dernier, Ambroise Méjean, président des Jeunes avec Macron, a dévoilé un nouveau Service National Universel, légèrement modifié. Dans l’espoir d’un accueil plus favorable de la part de la jeunesse, la macronie pourrait désormais défendre un "service national écologique".

« Faut qu’on embarque plus la jeunesse, changer un peu l’esprit », justifie-t-il, avant de détailler sa vision pour le SNE : « La moitié des douze jours de SNE seraient consacrés à l’écologie par de la formation et des actions de terrain ». Au programme donc : « une participation à la dépollution des forêts, des plages ou des rivières, à la lutte contre les événements provoqués par le changement climatique, inondations, incendies ».

Une tentative de repeindre en vert un SNU qui depuis sa mise en place et malgré la volonté du gouvernement de le généraliser et de le rendre obligatoire, a bien du mal à "embarquer" la jeunesse. Un constat partagé par le gouvernement qui a déjà repoussé cette attaque par peur de mettre de l’huile sur le feu en plein temps fort de la séquence sur les retraites. Ambroise Méjean lui-même est forcé de le reconnaître : « La généralisation du SNU, à l’heure actuelle, est compromise. »

Un constat d’autant plus d’actualité que la campagne de propagande du gouvernement avec les Villages SNU partout en France a été, avec les casserolades, l’un des temps forts de la poursuite de la mobilisation contre la réforme des retraites alors que de nombreux villages SNU ont dû plier bagage devant les rassemblements de lycéens et de travailleurs, comme à Nantes le 19 avril où un apéro antimilitariste a remplacé l’évènement.

Face a cette contestation massive, Ambroise Méjean propose un changement de forme, mais aucunement du fond. Levés de drapeaux et formations citoyennes sont toujours d’actualité tandis que le vernis vert proposé par Méjean est l’occasion de réaffirmer la volonté de la macronie de le rendre obligatoire : « Pour garder l’esprit originel et son objectif de mixité sociale, de formation à la citoyenneté, c’est l’obligation ou rien ».

Surtout, la fameuse touche écolo qui vise à vendre le SNU à une jeunesse qui refuse de se laisser mettre au pas, est à l’image de la vision de l’écologie de Macron. En effet, le programme proposé par Méjean, couplé au caractère obligatoire du SNU qu’il défend, vise à faire travailler les jeunes gratuitement pour rattraper la pollution des grands groupes industriels et d’un système de production basé sur le profit de quelques-uns. Du greenwashing donc et une écologie qui relève de l’outil marketing pour vendre des mesures antisociales et mettre au pas la jeunesse, tout en offrant toujours plus de cadeaux au patronat.

Alors que le gouvernement a passé la dernière séquence à réprimer les aspirations de la jeunesse qui s’exprimaient dans la rue, le gouvernement voudrait acter le retour du greenwashing. « La thématique de l’écologie peut redonner un nouvel élan, car elle répond à une aspiration de la jeunesse » explique Méjean. Pas de quoi oublier que ses aspirations véritables, la jeunesse les a exprimées dans la rue contre la réforme des retraites ou à l’occasion des marches pour le climat. Et que celles-ci sont profondément antagoniques à l’écologie pro-patronale et réactionnaire que le gouvernement voudrait lui servir.


Facebook Twitter
Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l'hypocrisie de Macron

Georges Abdallah, un résistant communiste emprisonné depuis 40 ans qui révèle l’hypocrisie de Macron

Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

Panthéonisation de Manouchian : opération détournement de mémoire pour Macron et le RN

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste

Appel à « passer en économie de guerre » : Glucksmann lance sa campagne militariste

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine

Appel à « dégager » Urgence Palestine : un texte policier contre les soutiens de la Palestine


Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l'AfD qui appelle à la « remigration »

Avant de salir Manouchian, Le Pen déjeunait avec l’AfD qui appelle à la « remigration »

Moins d'écologie, plus d'exploitation : l'exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Moins d’écologie, plus d’exploitation : l’exécutif donne de nouveaux gages à la FNSEA

Transports : la macronie prête à interdire la grève sur de larges périodes

Transports : la macronie prête à interdire la grève sur de larges périodes