^

Notre classe

Grève pour les salaires

Solidarité. Soutenez les grévistes du Tondu à Floirac : donnez à la caisse de grève !

Depuis une semaine, tous les services de la clinique privée du Tondu à Floirac (agglomération bordelaise), sont en grève. La plupart des femmes précaires, très jeunes et faisant grève pour la première fois, la détermination de ces travailleuses est un exemple face au mépris de leur direction. Pour les soutenir, donnez à la caisse de grève !

mardi 1er novembre

Crédits : Révolution Permanente

Donnez à la caisse de grève ici !

Depuis mardi dernier, une grève a commencé à la clinique privée du Tondu, à Floirac, dans l’agglomération bordelaise. Ce lundi, elles étaient plus d’une cinquantaine de grévistes, venant de tous les services, contre les salaires de misère et les conditions de travail infernales. Symptôme de la surcharge de travail, résultat de l’augmentation de l’activité sans recrutements, une infirmière gréviste nous témoigne s’être retrouvée seule une nuit pour 30 patients. Hier, tout le programme du bloc opératoire était annulé, soit plus de 300 opérations depuis le début de la grève.

Ce lundi encore, le rendez-vous avec la direction n’a pas donné satisfaction aux grévistes. Les travailleuses ne vont pas se laisser faire et ont reconduit la grève jusqu’à vendredi si elles n’obtiennent pas de résultats avant. Sans aucune nouvelle proposition, la direction montre encore une fois du mépris envers les salariées, sachant que le PDG Bruno Alfandari est parti en congés skier en Suisse, en ayant déclaré avant de partir que "les gens comme vous ne sont pas ma priorité". Une déclaration scandaleuse que les grévistes ont dénoncé. L’une d’entre elles nous a également confié qu’elle cumule avec son emploi à la clinique un autre travail pour arrondir ses fins de mois : avec l’inflation, ces travailleuses subissent comme la majorité de la population la hausse des prix, et exigent de pouvoir vivre avec un salaire digne.

Seulement, étant donné les petits salaires qu’elles dénoncent, il est très difficile économiquement de tenir la grève et perdre des jours de travail. Le nerf de la guerre pour pouvoir continuer sur ce plan est la caisse de grève !

Face au mépris du patronat, c’est une nécessité de les soutenir dans leur combat qui, s’il est victorieux, sera une démonstration importante pour tous les secteurs qui cherchent à relever la tête face à l’inflation. Aidons-les à tenir dans leur bras de fer : donnez à leur caisse de grève !

Enfin, les grévistes appellent à un rassemblement de soutien ce mercredi 2 novembre devant la clinique, et à partir de 10h30 aura lieu une conférence de presse sur place.

Rendez-vous ce mercredi à partir de 7h devant la clinique du Tondu !



Mots-clés

Salaires   /    Inflation   /    Caisse de grève   /    Casse de l’hôpital   /    Santé   /    secteur santé   /    Grève   /    Notre classe