^

Politique

Palestine vaincra !

Solidarité avec la Palestine : malgré la répression de Darmanin, tous dans la rue ce samedi !

Ce week-end auront lieu plusieurs manifestations en soutien aux Palestiniens face aux crimes de l’État d’Israël qui tente de poursuivre la colonisation des terres palestiniennes et l’épuration ethnique de Jérusalem. Alors que Macron et les puissances impérialistes jouent les hypocrites pour sauver leur principal allié au Proche-Orient, soyons massifs dans les rues pour dénoncer la complicité de l’État français et le droit des Palestiniens à l’auto-détermination.

jeudi 20 mai

Une semaine après l’interdiction de la manifestation parisienne par Darmanin qui usait de l’amalgame honteux entre antisémitisme et antisionisme, des manifestations sont de nouveau appelées par plusieurs organisations en France. À Paris, les deux manifestations qui devaient se tenir samedi et dimanche ont été transformées par la préfecture par des "rassemblements statiques", soit une nasse géante pour éviter que le soutien au peuple palestinien ne se fasse massif.

De fait, le plus gros mouvement depuis 2014 de révolte contre l’apartheid et le colonialisme israélien génère une solidarité internationale qui fait trembler les puissances impérialistes. La semaine dernière, de New York à Melbourne en passant par Beyrouth, Tunis, Berlin, Madrid ou Casablanca, ce sont plus d’une centaine de manifestations réussies qui ont exprimé un soutien inconditionnel au peuple palestinien. Contre la complicité des États impérialistes comme à Paris ou New York, ou contre les accords signés par les régimes arabes avec Israël au Maroc, la situation est telle que les manifestants en viennent à questionner profondément les fondements de l’État d’Israël, qui montre sa nature coloniale à travers la répression sanglante qu’il inflige au peuple palestinien et à leurs soutiens israéliens.

Un écho international qui se fait aussi dans le mouvement ouvrier. A Livourne en Italie, les dockers ont refusé d’embarquer un paquebot rempli de munitions pour l’armée israélien. En Tunisie un millier de manifestants ont exprimé leur soutien au peuple palestinien et exigé de rompre les liens avec Israël. En France, des syndicats comme Sud Educ 93 ou la CGT AHG ont également dénoncé la complicité de l’État français et appelé à soutenir dans la rue les Palestiniens.

L’écho impressionnant de ce qu’il se passe en Israël est loin de laisser indifférentes les puissances impérialistes. Après être restée silencieuse pendant un certain temps, elles sont une à une sortie du bois pour exprimer leur soutien clair à l’État d’Israël. Car derrière des formules de « cessez-le-feu » pour Macron ou de « pourparlers » pour les États-Unis s’exprime bel et bien la volonté pour ces puissances de préserver leur allié central au Proche-Orient. Et si la situation semble préoccuper, ce n’est pas pour le nettoyage ethnique et la répression qui a fait plus de 200 morts, mais bien parce que le mouvement de résistance pour l’auto-détermination des Palestiniens pourrait marquer le début d’une vague de radicalisation anti-impérialiste dans toute la région, avec le soutien des populations des pays occidentaux.

De fait, la jeunesse qui relève la tête à Seikh Jarrah et à Gaza est le symptôme d’un peuple qui ne supporte plus de vivre dans ces conditions et qui n’a plus rien à perdre. La grève générale appelée ce mardi et largement suivie en Cisjordanie, ainsi que la détermination des jeunes à défendre leur droit d’exister et de vivre sur leurs terres malgré la répression sanglante, marquent une détermination impressionnante qui met à mal l’idéologie réactionnaire sioniste. Dans les villes mixtes et à l’international, les classes populaires juives témoignent de leur soutien contre un État sioniste qui instrumentalise leur religion pour mener à bien sa politique d’épuration ethnique.

L’État d’Israël est né de l’accord des puissances impérialistes et a impliqué dès sa création artificielle la colonisation des terres palestiniennes et l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens. Face à une nouvelle offensive du gouvernement de Netanyahou pour approfondir la politique coloniale, une position pacifiste de cessez-le-feu aurait pour conséquence de valider les bases coloniales de l’État sioniste. Alors que Macron exprime financièrement et politiquement son soutien à Israël et que le gouvernement cherche à faire de la lutte contre l’État colonial et l’apartheid un crime antisémite, nous devons être massifs dans les rues ce weekend pour manifester notre soutien au peuple palestinien.

Tant que l’État d’Israël vivra, il n’y aura pas de paix qui tienne. La seule solution : un État palestinien unique et libre, débarrassé des puissances impérialistes et réunissant les habitants quelle que soit leur confession !




Mots-clés

Manifestation   /    Israël   /    Palestine   /    Politique