^

Notre classe

#NonAuLicenciementDeEricBezou

Soutien à Eric. Près de 10 000 tweets contre l’acharnement répressif de la SNCF

Une vague de soutien pour Eric, syndicaliste menacé de licenciement par la SNCF et le gouvernement, a déferlé sur twitter en atteignant la 7e position des top tendances ce jeudi !

vendredi 22 mai

C’est contre l’avis de l’inspection du travail que le ministère du travail a fait part ce 12 mai dernier de sa volonté de donner raison à la SNCF, bien décidée à licencier Eric Bezou, syndicaliste des plus combatifs, pour s’être mis à genoux devant ses supérieurs hiérarchiques.

Alors que les Lemaire et Pénicaud se disaient reconnaissant envers les « héros du quotidien » qui ont continué de travailler pendant cette crise sanitaire, ils sont, dès le déconfinement, prompt à les licencier ! Et d’autant plus lorsque ce sont ceux, qui, comme Eric, défendent les travailleurs face à leurs politiques dévastatrices.

C’est une vague de soutien intense, qui se dresse aujourd’hui contre ce licenciement et en soutien à Eric !

Un arc de force très large donc, qui regroupe des militants politiques tels que Olivier Besancenot, Raquel Garrido, Eric Coquerel ou encore Madjid Messaoudene.

Olivier Besancenot

Raquel Garrido

Eric Coquerel

Madjid Messaoudene

Syndicat Sud Rail Hauts de France

Plusieurs organisations syndicales ont également signifié leur soutien à Eric, au delà des étiquettes et au service d’un même objectif : défendre ceux qui se battent.

Le Syndicat CGT Energie 33

Syndicat CGT TuiFrance

Militant Gilet Jaune de la première heure, Eric est également très lié au collectif Gilets Jaunes de Mantes-la-jolie

Les Gilets Jaunes de Mante-la-jolie

Dans le même sens, des collectifs féministes et étudiants ont rappelé leur mobilisation il y a un an déjà.

Collectif féministe du Pain et des Roses

Le Poing Levé, collectif étudiant

Pour finir, Fred Sochard et Allan Barte, dessinateurs qui ont mis leur crayon au service de la lutte contre la répression.

Fred Sochard, artiste

Allan Barte, artiste

Avec près de 10 000 tweets et arrivant en 7e tendance jeudi soir sur twitter, la réaction à l’annonce ministérielle du licenciement d’Eric est claire : s’ils touchent à un seul d’entre nous, c’est par miliers que l’on riposte !

Par ailleurs, après la publication d’une vidéo regroupant 200 soutiens, les témoignages vidéos continuent d’affluer, comme celui de Frédéric Lordon, économiste ou des raffineurs de Grandpuits.

L’économiste Frédéric Lordon

Signer la pétition en soutien à Eric

Crédits photo : O Phil des Contrastes




Mots-clés

Muriel Penicaud   /    Cheminot-e-s   /    Licenciement(s)   /    SNCF   /    Notre classe