^

Répression syndicale !

Soutien à Rozenn militante CGT à Chronodrive menacée de licenciement après une lutte contre le sexisme dans l’entreprise !

Nous relayons le communiqué de la CGT Chronodrive à propos de la mise à pied en vue d'un potentiel licenciement de Rozenn,étudiante et militante à la CGT. Nous envoyons tout notre soutien à Rozenn face à la répression patronale qu'elle subit !

vendredi 12 mars

"Rozenn, étudiante et travailleuse syndiquée CGT à Chronodrive a été mise à pied en vue d’un potentiel licenciement. Cette répression dont on ne connaît pas encore le motif officiel, fait suite à une lutte historique contre le sexisme dans son magasin.

Deux jours à peine avant le 8 mars, journée internationale de la lutte pour le droit des femmes, sa mise à pied survient alors qu’elle avait, avec ses collègues, relevé la tête face aux violences sexistes et sexuelles au sein de la CGT Chronodrive pour prendre en charge collectivement la question des violences de genre. Accompagnée de plusieurs collègues, elle a apporté son soutien, mené des campagne de témoignage et épaulé ses collègues lors d’entretiens avec la direction !

Cette répression se trouve dans un contexte particulier de détresse étudiante, due à la profonde précarité qui leur est imposée et au manque structurel de moyens à l’université, la direction de Chronodrive n’hésite pas à mettre à pied, et donc priver de salaire une étudiante de 19 ans contrainte de travailler pour financer ses études.

Plus largement, dans le contexte de crise historique que nous traversons, les directions d’entreprise cherchent à nous faire payer l’addition. Les licenciements et les mesures de répression des militants syndicaux sont amenés à se multiplier, alors même qu’un groupe comme celui dont fait partie Chronodrive réalise des chiffres d’affaires record. S’ils touchent à l’un·e d’entre nous, nous répondrons par milliers !

Nous exigeons l’annulation immédiate de la mise à pied et le retrait des sanctions. Nous apportons tout notre soutien à Rozenn ! "

Rozenn, étudiante et travailleuse syndiquée #CGT à #Chronodrive a été mise à pied en vu d’un potentiel licenciement....

Publiée par CGT Chronodrive sur Vendredi 12 mars 2021




Mots-clés

répression syndicale   /    Jeunesse   /    Féminisme    /    Licenciement(s)   /    CGT