^

Politique

Communiqué

Soutien aux militants antifascistes agressés à Aix-en-Provence !

Mercredi 8 décembre, des millitants de L'UNI et de l'Action française, ont violemment attaqué un rassemblement antifasciste. Nous partageons un communiqué unitaire de soutien aux millitants agressés. Le combat contre l'extrême droite continue !

jeudi 9 décembre 2021

Depuis quelques semaines, des organisations étudiantes Aixo-marseillaises s’organisent pour lutter contre l’extrême droite, la complicité de l’Etat et ses offensives réactionnaires. Aujourd’hui lors du rassemblement antifasciste organisé à Aix-en-Provence par plusieurs organisations de jeunesse dont l’USL, la FSE, le CDL, l’UCL le NPA jeune, la JC13 et Révolution permanente, des militants antifascistes se sont fait agressés par des membres de l’UNI et de l’action française.

Déjà, lors de l’Assemblé Générale à 15h précédent le rassemblement, une dizaine de militants de l’UNI et de l’action française, groupes réactionnaires et racistes, sont venus provoquer les participants en agitant un drapeau français, en hurlant « A bas la République, vive le roi ! ». Un militant antifasciste s’est alors fait taper à coup de bâton.

Lors du rassemblement, à 17h, qui a réuni une centaine de militants antifascistes après l’AG, le même groupe de dix personnes est revenu pour assener des coups de bâtons aux militants. Quelques militants antifascistes ont été légèrement blessés. Suite à cela, le groupe s’est lancé dans une course poursuite contre les antifascistes dans les rues d’Aix, qui continuait encore à 19h, et ont agressé les personnes qu’ils avaient identifiée au rassemblement.

A l’image de l’agression et de l’arrestation préventive de nombreux militants antifascistes, dont les militants de SOS racisme, aux abords du meeting de Zemmour, la police a encore joué son rôle d’auxiliaire des groupuscules fascistes. En effet après s’être fait agresser par l’extrême droite, les camarades antifascistes de Aix ont du subir une deuxième agression, celle de la police. Elle a distribué de nombreux coups de matraques coté antifas afin de disperser le rassemblement.

Face à ces attaques qui sont l’expression de la violence des groupes d’extrême droite, très actifs dans certaines villes et notamment à Aix-en-Provence, qui est un bastion de l’action française, nous devons nous organiser et construire un rapport de force en tout lieu. Nous devons lutter pour détruire les bases politiques réactionnaires de ces groupes. Il est essentiel de construire ce rapport de force sur le terrain en luttant contre le racisme, l’islamophobie, les violences d’Etat, les lois xénophobes, l’impérialisme français à l’étranger et toutes ses traductions nationales.

Les offensives réactionnaires du gouvernement et de la classe politiques française alimentent la violence d’extrême droite dans la rue, nous devons lutter contre !

Soutien à tous les camarades agressés lors du rassemblement, ainsi qu’à toutes les victimes de l’extrême droite et de sa barbarie !

Signataires : Npa jeunes 13, Union communiste libertaire 13, Jeunes insoumis 13, Sud educ 13, Révolution Permanente, CEE, Union syndicale lycéenne Pays d’Aix, Féderation Syndicale Etudiante, Solidaires RTM, Solidaires étudiant-e-s Aix Marseille, Le poing levé, La Voix Lycéenne, Les squales Massilia, Collectif Gilets jaunes Marseille centre , groupe antifasciste Lyon et environs les gilets jaunes Marseille quartier nord et Marseille contre les violences policières

Afin de signer le communiqué, veuillez contacter ré[email protected] !




Mots-clés

rassemblement   /    Marseille   /    Extrême-droite   /    Politique