^

Politique

Stop lois liberticides : A Paris, un énorme dispositif répressif quadrille place du Châtelet

Alors même que la manifestation n'a pas commencé, un énorme dispositif répressif quadrille la place du Châtelet pour le rassemblement contre les lois liberticides, loi sécurité globale et loi séparatisme. Fouilles, palpations et contrôles systématiques, déjà plus de 40 interpellations.

samedi 12 décembre 2020

Pour la manifestation contre les lois liberticides, le gouvernement et le préfet Lallement ont préparé un dispositif répressif impressionnant autour de la place du Châtelet. Ainsi plusieurs canons à eau et la BRAVM entourent les manifestants sans compter, les fouilles, palpations et contrôles systématiques aux sorties des métros et aux abords de la place.

Les journalistes sont aussi particulièrement visés comme le témoignage suivant où un journaliste explique être passé par plusieurs contrôles de police dont un qui visait à les passer dans le fichier des personnes recherchés avant d’entrer en manifestation.

Plusieurs interpellations sont déjà a dénombrer, avec beaucoup d’interpellation préventives comme s’en félicite le ministre de l’intérieur.

Au nom du « maintien de l’ordre », le gouvernement cherche à travers la mise en place d’un tel dispositif policier non seulement à intimider mais aussi à encadrer nos manifestations, remettant en question notre droit à manifester en toute quiétude. Comment manifester pour nos droits démocratiques lorsque pour se rendre à notre point de manifestation, il faut passer jusqu’à 9 contrôles de police comme l’explique un des manifestants interrogés sur place ?

Plus que jamais, il est nécessaire de manifester contre la mise en cage de notre droit à manifester. Lutter contre l’offensive liberticide qui de la loi sécurité globale à la loi séparatisme vise à accentuer l’offensive autoritaire.




Mots-clés

Répression   /    Politique