×

Faisons front !

L’extrême-droite repoussée après avoir attaqué d’une réunion antifasciste à Strasbourg : solidarité !

Vendredi 25 février, une quinzaine de militants d’extrême-droite a tenté de pénétrer dans la Maison des syndicats à Strasbourg, où avait lieu une table ronde organisée par le Collectif antifasciste de Strasbourg. Ils ont été repoussées par le service d’ordre. Face aux attaques de l’extrême droite, faisons front !

Romy Devienne

28 février 2022

Facebook Twitter

Crédits photo : screenshot Cem Yoldas

Dans la soirée du 25 février, une conférence sur “Le danger fasciste en France et comment y faire face” organisée par le Collectif antifasciste 67, en présence de Ludivine Bantigny et de militants de la Jeune Garde, a été attaquée par une quinzaine de militants d’extrême-droite qui ont tenté de s’introduire dans la Maison des syndicats où se déroulait la table ronde.

Un membre du Collectif antifasciste 67 raconte à Rue89 Strasbourg :
« Nous avons identifié au moins cinq membres bien connus des Strasbourg Offender, (un groupe de hooligans néonazis). « Ils ont couru vers le bâtiment mais plusieurs antifas avec des bâtons se sont mis dans le cadre de la porte. Quand ils ont compris que personne ne bougerait, ils se sont mis à jeter des objets, notamment trouvés au niveau de tentes de sans-abris juste à côté de la maison des syndicats. Au bout d’une dizaine de minutes, ils sont partis, juste avant l’arrivée de la police ».

Dans une vidéo relayée par le porte-parole de la Jeune Garde strasbourgeoise on peut voir les militants d’extrême-droite repoussés par le service d’ordre de l’évènement.

Cette attaque d’extrême-droite s’inscrit dans une série de récentes agressions et attaques. A Rennes, le 23 février, des militants de Lutte Ouvrière et une réunion antifasciste à Rennes ont été attaqués. Deux semaines plus tôt, Génération Identitaire, menaçait la venue d’Anasse Kazib à la Sorbonne. Enfin, quelques mois plus tôt, c’est la manifestation contre les violences sexistes et sexuelles qui était attaquée par l’extrême-droite.

Alors que les présidentielles sont saturées par les thématiques d’extrême-droite, ces groupuscules sont plus décomplexés que jamais. Face à leurs intimidations, nous ne reculerons pas. Une riposte et un front des organisations politiques et du mouvement ouvrier est nécessaires s’opposer à l’extrême droite dans la rue. Soutien aux militants du Collectif antifasciste agressés !


Facebook Twitter
Répression syndicale, du jamais vu depuis l'après-guerre

Répression syndicale, du jamais vu depuis l’après-guerre

Grève illimitée à l'hôpital du Mans : « On met des rustines à chaque fois mais on est au bout »

Grève illimitée à l’hôpital du Mans : « On met des rustines à chaque fois mais on est au bout »

Education. Dans le 95, la mobilisation se construit autour du lycée Simone de Beauvoir

Education. Dans le 95, la mobilisation se construit autour du lycée Simone de Beauvoir

Grève : l'usine Bosch de Mondeville à l'arrêt contre la menace de suppression d'emplois

Grève : l’usine Bosch de Mondeville à l’arrêt contre la menace de suppression d’emplois

Reconductible à Paul Eluard : la mobilisation se construit contre la casse de l'éducation

Reconductible à Paul Eluard : la mobilisation se construit contre la casse de l’éducation

« C'est du jamais-vu » : Grève massive des conducteurs de bus de Lacroix pour les salaires

« C’est du jamais-vu » : Grève massive des conducteurs de bus de Lacroix pour les salaires

Pourquoi les grèves catégorielles se multiplient-elles à la SNCF ?

Pourquoi les grèves catégorielles se multiplient-elles à la SNCF ?


Pas de rentrée dans le 93 : grève reconductible et AG pour dénoncer la casse de l'éducation

Pas de rentrée dans le 93 : grève reconductible et AG pour dénoncer la casse de l’éducation