×

JO 2024

Surveillance olympique : des centaines de milliers de parisiens seront contrôlés par QR Code

Le Canard enchaîné a dévoilé l’envers des QR code mis en place pour les JO à Paris. Ils permettront à la police de recouper l’identité de toute personne avec 11 fichiers et d’interdir l’accès aux zones proches des sites des JO, même aux riverains.

Léo Stella

24 avril

Facebook Twitter
Audio
Surveillance olympique : des centaines de milliers de parisiens seront contrôlés par QR Code

Crédit photo : Tomas / Flickr

Les JO qui vont s’ouvrir dans moins de 100 jours s’accompagnent d’un renforcement sécuritaire de grande ampleur. 45 000 policiers et gendarmes mobilisés, des militaires, des agents de sécurité privée et même 2 500 policiers de pays étrangers... Le plan de répression XXL de Darmanin n’en finit plus de se renforcer. Ce mercredi, le Canard enchaîné a dévoilé le dispositif des fameux QR codes qui seront mis en place durant les Jeux. Pour accéder à certaines zones proches des sites olympiques, des contrôles systématiques seront mis en place par la police. Des contrôles qui concerneront les centaines de milliers de personnes venues assister aux JO, mais aussi les travailleurs, les clients des commerces de la zone mais aussi.... les 20 000 riverains qui y vivent. Darmanin, sous couvert de vouloir « garantir la sécurité de tous », va mettre en place un vrai système de contrôle généralisé qui devrait toucher en tout, selon le Canard, près d’un million de personnes durant les Jeux.

Parmi les 45 000 policiers et gendarmes mobilisés pour les JO, une partie d’entre eux sera donc affectée au contrôle et au filtrage de ces zones. Les contrôles systématiques consisteront à scanner un QR code personnel, qui permettra de vérifier en temps réel si l’identité de son détenteur apparaît parmi onze fichiers de la police et du contre-espionnage français, dont le casier judiciaire et la liste des fichés S. Si la personne apparaît dans un de ces fichiers, elle se verra interdire l’accès à ces zones, même si elle y vit, et pourra être interpellée par la police si par exemple elle est sous OQTF.

Pour obtenir un QR code, il sera nécessaire de s’inscrire sur une plateforme gouvernementale en ligne à partir du 10 mai. Afin de procéder aux rapprochements, 180 analystes travailleront à temps plein pour vérifier les antécédents judiciaires de chaque personne inscrite. Si la démarche pour demander un QR code n’est pas effectuée, la personne sera automatiquement non-admissible dans ces zones réglementées.

La mise en place des QR codes, les contrôles policiers qui en découlent et les potentielles interpellations s’inscrivent dans une politique plus large du gouvernement. Ce dernier compte bien profiter des JO pour accentuer sa politique répressive et anti-pauvres qui affectent en premier lieu les quartiers populaires. Darmanin applique une méthode olympique éprouvée, qui consiste à prétexter de la sécurisation de l’événement pour faire entrer des dispositifs d’exception dans le droit commun. Le ministre considère ces nouvelles mesures sécuritaires comme un « héritage des Jeux Olympiques », comme ce fut le cas à Rio des Janeiro en 2016. Entre les expulsions de migrants et de SDF à Paris, la gentrification d’une partie du 93 et le renforcement sécuritaire, ces JO seront tous sauf des « JO populaires » comme le prétend le gouvernement Macron.

Alors que l’exécutif compte sur les JO pour redorer son image internationale. Macron et ses amis capitalistes ne craignent rien de plus qu’un sursaut de la lutte des classes. Face à la répression olympique que promet le gouvernement, il est temps que le mouvement ouvrier se mette en ordre de bataille, en s’appuyant par exemple sur les préavis de grève déposés dans la fonction publique pour faire des Jeux une occasion de repasser à l’offensive face à Macron.


Facebook Twitter
Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Incendie d'une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

Incendie d’une synagogue à Rouen : un acte antisémite odieux, une instrumentalisation xénophobe

« Rétablir l'ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Rétablir l’ordre Républicain » : Glucksmann légitime la répression coloniale en Kanaky

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression

« Journée prisons mortes » : un mouvement pour exiger toujours plus de répression