^

Notre classe

Vers une fin de grève positive ?

Suspension du conflit au Landy : Les cheminots donnent rendez vous pour le 5 décembre

Après 10 jours de conflit au technicentre du Landy, les cheminots ont décidé de « suspendre » la grève après une série d'avancées locales. Les cheminots l'ont affirmé : il faudra compter sur eux le 5 décembre prochain !

mercredi 20 novembre

Crédit Photo : DR

La grande table ronde nationale insufflée ou « forcée » par déjà 10 jours de lutte des Cheminots du Landy a vu des propositions très intéressantes en ce qui concerne les nouvelles primes de nuits, une prime de 400€ prévue pour mars, les projets (et non les promesses) de 49 embauches, de 40 qualifications supérieures, ainsi que la mise en place de groupes de travail sur la pénibilité et un autre, hypothétique, sur les salaires et traitements.

« Je ne vais pas faire plaisir à certains, mais le débat sur les sujets locaux est clos ! » a déclaré l’adjoint du directeur d’établissement. « Bien, au revoir » ont répondu les cheminots en se dirigeant vers les restaurant d’entreprise afin d’y faire leur AG. Surpris de cette action, l’adjoint du directeur a quand même préféré nous rencontrer pour expliquer avec ses mots que toutes les revendications locales ont été traitées minutieusement et que le reste sera étudié lors de la table ronde nationale (pour le secteur Matériel).

Cette table ronde a engendré les primes et mesures citées précédemment. Les cheminots ont donc démocratiquement voté la suspension de la grève.

Suspension ? Pourquoi pas l’arrêt ?

Les revendications acceptées par cette table ronde ne font pas forcément l’affaire de tous. Les primes de nuit ne seront obtenues que si un nombre supérieur à 80/an est prévu au roulement (planning), ceux qui sont en 3x8 semaine ou de journée ne bénéficieront donc pas de cette prime ! « Il est prévu d’en parler durant le premier trimestre 2020 » dixit l’adjoint du directeur d’établissement.

En effet les 400 métiers du matériel devraient se réduire comme peau de chagrin à une centaine. Les cheminots, y voyant encore une « disquette à nous mettre », ont donc voté à une grande majorité la suspension de la grève et gardent une vigilance encore plus accrue concernant cette énième réorganisation !!

Durant cette grève, les cheminots du Landy se sont liés d’amitié et de combat. Tous savent et disent « la direction a plus besoin de nous que nous avons besoin d’eux », « nous sommes sous-payés, avec des horaires de malades, on n’a pas de reconnaissance de la part de la direction, nous sommes en sous-effectif et pourtant...pourtant les rames sortent et roulent ! »

Avec ce mouvement à retentissement national, nous voyons et savourons que la cheminoterie n’est pas finie : la cheminoterie 2020 est plus forte, plus soudée, plus unie que jamais ! A ce titre, les cheminots du Landy ont d’ores et déjà pris rendez-vous pour le grand mouvement de grève du 5 décembre prochain.




Mots-clés

5 décembre   /    Réforme des retraites   /    Cheminot-e-s   /    SNCF   /    Notre classe