^

Notre classe

Quartiers populaires

« Ta sale gueule de singe » : insulte raciste d’un policier contre un habitant qui le filmait

Une vidéo Tiktok publiée le week-end dernier montre des policiers casser une chicha, gazer un canapé et insulter de singe la personne les filmant. Des images qui témoignent une nouvelle fois de la banalité du racisme policier dans les quartiers populaires.

lundi 1er novembre

Dimanche, pekze785, un influenceur Tiktok habitant à Chanteloup-les-Vignes postait une vidéo sur son compte. On y voit depuis une fenêtre de son bâtiment trois policiers se diriger vers un portail, mais l’un d’entre eux revient sur ses pas et casse une chicha posée près d’un banc et gaze un canapé juste à côté (certainement pour empêcher les gens de s’y asseoir) pendant que ses collègues font le guet. Alors qu’il les rejoint, l’influenceur interpelle le policier en question, qui lui répond par une insulte raciste : "descends de chez toi, ta sale gueule de singe là".

pekze785 avait déjà repartagée une vidéo montrant un policier cherchant un habitant qui se cachait, et qu’il traitait de "sale fils de chien" et de "sale pute de tes morts". Ces actions ne sont pas des faits isolés mais s’inscrivent dans toute une structure d’oppression et de répression systémique de la part de la police vis-à-vis des habitants des quartiers populaires.

Ceux-ci sont harcelés, réprimés, insultés et parfois tués comme ce fut le cas pour Adama Traoré ou encore Zineb Redouane. Avec une impunité totale, à l’image des responsables de la mort de cette dernière dont on apprenait samedi qu’ils ne recevraient aucune sanction.




Mots-clés

Racisme d’État   /    Quartiers populaires   /    Racisme   /    Violences policières   /    Notre classe