^

Jeunesse

Extrême-droite

Tolbiac. Des étudiants mobilisés attaqués par une vingtaine de militants d’extrême-droite

Vendredi en fin d’après-midi, une vingtaine de militants de l’Action Française ont attaqué des étudiants de Tolbiac qui se mobilisent depuis plusieurs mois contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

lundi 18 février

Vendredi en fin d’après-midi, une vingtaine de militants de l’Action Française ont attaqué des étudiants de Tolbiac qui se mobilisent depuis plusieurs mois contre la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

Alors que le mouvement étudiant se mobilise depuis maintenant plusieurs mois contre la hausse des frais d’inscriptions pour les étudiants étrangers et avec les Gilets jaunes, Tolbiac a été le terrain d’une attaque violente de militants d’extrême-droite sur des étudiants mobilisés, faisant 5 blessés dont 3 au visage.

Vendredi soir, autour de 18h50, une vingtaine de militants d’extrême-droite de l’Action Française ont attaqué des étudiants devant le centre Pierre-Mendès France de Paris 1 (Tolbiac), au cri de « Pour la France, Vive le roi » ou « Paris Paris, c’est chez nous ».

Prétendument venus pour vendre leur journal, les militants souhaitaient clairement provoquer les étudiants et étaient armés de pavés, de gazeuses et de bâtons. Après leur arrivée, ils s’en sont rapidement pris aux étudiants qui refusaient la présence de l’extrême-droite devant leur fac. Ils ont finalement été mis en fuite par des étudiants et par l’intervention des vigiles.

Ce n’est pas la première fois que des militants d’extrême-droite tentent de mettre un coup de pression aux étudiants de Tolbiac, et l’on se rappelle notamment de l’attaque de la fac occupée au Printemps 2018. De tels actes contre des étudiants solidaires, en lutte pour un enseignement ouvert à tout.e.s, sans distinction d’origines, rappellent la nécessité de combattre une extrême-droite qui s’est illustrée ces derniers temps par l’agression de cortèges de Gilets jaunes identifiés de gauche à Paris, Lyon ou Toulouse.




Mots-clés

Hausse des frais d’inscription   /    Tolbiac   /    Université Paris 1   /    mouvement étudiant   /    Université   /    Extrême-droite   /    Jeunesse