^

Politique

Acte VII

Toulouse. 2 militants de Révolution Permanente touchés par des tirs de lacrymo en direct

Le niveau de répression de la manifestation toulousaine est encore monté d’un cran pour cet acte VII. Deux militants de Révolution Permanente ont tour à tour été touchés par des tirs de lacrymo tandis qu’ils filmaient des vidéos en direct.

samedi 29 décembre 2018

Alors que les militants de Révolution Permanente Toulouse ont pour habitude de réaliser des directs filmés des différentes manifestations afin de montrer d’autres images de la contestation sociale qui s’exprime aujourd’hui dans les rues, deux d’entre eux ont été consécutivement touchés par des tirs de lacrymo.

Les forces de répression à Toulouse n’ont pas laissé le temps ni la possibilité aux gilets jaunes de former un véritable cortège pouvant manifester dans les rues aujourd’hui. Dès le début, la ville était bouclée et les manifestants dispersés à grands coups de charges et de lacrymo.

Comme cela s’est vu durant le second live que nous réalisions, un des militants de RP Toulouse a reçu sur son téléphone un tir de lacrymo, l’empêchant de continuer à filmer. Heureusement pas de blessé.

Voir les dernières secondes de la vidéo

Quelques minutes plus tard, c’est un autre militant qui filmait et qui a reçu sur la main un autre palet, le blessant légèrement.

A la septième minute

Durant l’acte V déjà, un militant de Révolution Permanente avait été pris pour cible par un policier de la BAC, qui l’avait visé à la tête avec son flash-ball, passé à quelques centimètres de lui, alors qu’il était en train de faire un direct.

Le nombre de blessés se compte en milliers depuis le début du mouvement, et parmi eux, de nombreux journalistes ou reporters amateurs qui sont visés par la police. L’escalade répressive à laquelle nous assistons en dit beaucoup sur la position d’un Macron qui n’a que sa police pour faire rentrer tout le monde dans le rang. Mais force est de contester que le mouvement est bien loin de s’essouffler, et que la colère sociale va aussi crescendo.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Toulouse   /    Révolution Permanente   /    Répression   /    Politique