^

Politique

Pas de vacances pour notre colère

Toulouse. Acte VI : on n’est pas fatigués !

Pour la sixième fois ces dernières semaines, les gilets jaunes se sont donné rendez-vous dans le centre ville de Toulouse. Une fois de plus plusieurs milliers de personnes ont répondu à l'appel !

samedi 22 décembre 2018

Dès 14h, plusieurs centaines de gilets jaunes se sont retrouvées à la sortie du métro Esquirol, à Toulouse. Les forces de répression étaient déjà en place avec tout l’arsenal répressif qui devient presque habituel ces dernières semaines, après que Toulouse soit devenue un haut lieu de la mobilisation des gilets jaunes.

Dès le départ, les policiers ont tenté de détourner les manifestants du centre-ville vers St Cyprien, mais le cortège s’est finalement dirigé en direction de la Daurade, pour rejoindre la place du Capitole. Pendant près d’une heure les manifestants ont parcouru les rues du centre de Toulouse en rue du Taur, St Sernin, Alsace Loraine, jusqu’à Jean Jaurès. Tout au long de cette manifestation sauvage, durant laquelle de nombreux slogans anti- Macron ou anticapitalistes ont été entonnés, de nombreuses personnes se sont agrégées au cortège.

C’est seulement lorsque la tête de cortège est arrivée à François Verdier que les forces de répression ont commencé à tirer à grand coups des grenades lacrymonèges pour tenter de reprendre la main sur la manifestation et faire reculer les gilets jaunes. Les policiers ont eu du mal à déloger les manifestants, et ce n’est que lorsqu’ils ont utilisés le canon à eau que les milliers de personnes qui se trouvaient entre St George et François Verdier ont commencé à se diviser en plusieurs groupes.

Avec plus de 5000 personnes dans les rues, l’ambiance reste largement combative en cette sixième journée de manifestations, et malgré l’usage de la répression, les gilets jaunes toulousains restent nombreux et déterminés. Actuellement une bonne partie du cortège est toujours dans le centre-ville. Des équipes mobiles de CRS et de la BAC circulent également dans les rues et tentent d’interpeller des manifestants. Des barricades sont en train de se monter place Jean Jaurès.

A quelques jours seulement de Noël, et contrairement à ce qu’on entend sur les médias dominants, la mobilisation des gilets jaunes est toujours très forte ! Manu, on vient te chercher chez toi !




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Manifestation   /    Emmanuel Macron   /    Toulouse   /    Politique