×

Grève du 7 mars

Toulouse. L’AG étudiante du Mirail appelle à reconduire le mouvement aux côtés des travailleurs

Réuni·es à 300 en assemblée générale, les étudiant·es du Mirail ont décidé de reconduire le mouvement pour les 8 et 9 mars. La convergence avec des secteurs du monde du travail, notamment les cheminots et les profs, était au cœur des discussions.

Frédéric Apoyo

7 mars 2023

Facebook Twitter
Toulouse. L'AG étudiante du Mirail appelle à reconduire le mouvement aux côtés des travailleurs

Crédit photo : Révolution Permanente

Ce 7 mars à 12h30, plus de 300 étudiant·es étaient rassemblé·es en assemblée générale à l’université du Mirail à Toulouse. À l’unanimité, l’AG a voté la reconduction du mouvement pour les 8 et 9 mars.

La question de la convergence avec le monde du travail a été l’un des sujets centraux de l’assemblée générale. Une délégation d’étudiant·es du Mirail était présente, plus tôt dans la matinée, à l’AG cheminote de Toulouse qui a rassemblé 150 grévistes et voté la reconduction du mouvement. Faïna, présente à cette AG cheminote, expliquait ainsi : « Les cheminots étaient vraiment contents qu’on soit venus. J’aimerais insister sur l’importance de faire du lien entre les étudiants et les ouvriers. C’est ce lien-là qui, à mon avis, va faire qu’il va vraiment se passer des choses ». Ainsi, l’AG du Mirail a voté de participer à l’AG interpro qui se tiendra ce mardi à 18h au local des cheminots (rue René Tastayres).

L’autre enjeu majeur de cette assemblée était la suite de la mobilisation et son élargissement auprès des étudiants·es. À l’échelle nationale face à la mobilisation, les attaques sont multiples, allant de la fermeture pure et simple de campus jusqu’à la mise en place de cours à distance. Une problématique centrale pour le mouvement étudiant, soulevée par plusieurs interventions, notamment autour de la question de l’occupation de l’université et de revendications spécifiques pour permettre aux étudiant·es d’entrer massivement en lutte.

À ce propos, Rozenn, militante du Poing Levé, a insisté sur le fait que « résumer la question de la mobilisation ou des actions dites radicales à "blocage" ou "pas blocage" comme une question binaire est un faux débat. On ne doit pas se centrer sur ça mais trouver des moyens de radicaliser la lutte, des moyens de massifier la lutte, de faire tomber Macron, son monde et toutes ses réformes ». Si le débat sur cette question promet de se poursuivre, les étudiant·es du Mirail ont ainsi voté, en plus des actions de convergence avec les travailleurs, la revendication du « 10 améliorable » visant à permettre à l’ensemble des étudiant·es de se mobiliser. Dans le même temps, l’occupation en cours a été prolongée et plusieurs concerts vont être organisés sur la fac. Enfin, l’assemblée générale a décidé de répondre favorablement à l’appel d’une réunion interfac nationale, qui se tiendra à l’université de Nanterre les 11 et 12 mars prochains.

Reconduction et massification du mouvement, convergence avec les autres secteurs : les étudiant·es du Mirail sont plus que jamais déterminé·es à relever la tête et à se battre jusqu’au retrait de la réforme des retraites et, plus largement, face au monde fait de précarité et d’oppression promis par Macron et le patronat. La participation des étudiant·es du Mirail à la journée internationale de lutte pour les droits des femmes du 8 mars et à la journée du 9 mars témoigne qu’un premier pas a été franchi. Dès demain à 12h30, l’AG étudiante se réunira de nouveau pour continuer à s’organiser et pour poursuivre la lutte avec un objectif simple : massifier le mouvement et amplifier le rapport de force !


Facebook Twitter
Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants


L'Oréal, un soutien d'Israël et de la colonisation partenaire de l'Université Paris-Cité

L’Oréal, un soutien d’Israël et de la colonisation partenaire de l’Université Paris-Cité

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d'écologie

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d’écologie


« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel

Sélection, autoritarisme, écologie. Le mal-être croissant des jeunes ne tombe pas du ciel