^

Politique

Palestine vaincra !

Toulouse. Rassemblement réussi pour célébrer la victoire du collectif Palestine Vaincra

Ce samedi 14 mai, et à l’appel de plus d’une trentaine d’organisations, un rassemblement était organisé à Toulouse pour célébrer la victoire du collectif Palestine Vaincra, dont la dissolution par Darmanin a été suspendue par le Conseil d’État. Le combat continue !

dimanche 15 mai

Source photo : Révolution Permanente

C’est dans une ambiance festive que plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans les rues de Toulouse, à l’appel d’un large panel d’organisations syndicales, associatives et politiques, ce samedi 14 mai. Un rassemblement était en effet organisé pour fêter la victoire du collectif Palestine Vaincra dont la dissolution par Gérald Darmanin a été suspendue par le Conseil d’État. Les intervenants se sont succédé pour applaudir tour à tour le coup d’arrêt mis à la politique répressive de Darmanin – en étant obligé de hausser la voix pour se faire entendre, la préfecture ayant interdit la sonorisation du rassemblement.

Pour Tom, membre du collectif, « c’est une victoire collective qu’on célèbre aujourd’hui, mais c’est aussi un hommage à Shireen Abu Akleh, et un rassemblement pour dénoncer la criminalisation de la solidarité avec la Palestine ». En effet, la terrible actualité en Palestine était dans toutes les têtes, ce samedi, quelques jours seulement après l’assassinat de l’emblématique journaliste palestinienne et la répression ignoble de la part de la police israélienne lors de ses funérailles. Les manifestants ont ainsi observé une minute de silence en sa mémoire.

Une violence coloniale qui souligne avec force la nécessité de se battre contre toutes les politiques répressives qui tente de faire taire, depuis des années, toute contestation face à la politique de l’État d’Israël. En ce sens, le front unitaire large, regroupant à Toulouse plus d’une trentaine d’organisations, qui s’est mobilisé contre la dissolution du collectif Palestine Vaincra. Toutefois, cette première victoire, qui est un revers cuisant pour Gérald Darmanin, ne marque pas la fin du combat contre ces offensives liberticides.

« Pour ne pas juste mettre un coup d’arrêt à l’offensive sécuritaire mais au contraire nous imposer, il va falloir faire l’unité entre les secteurs ouvriers en lutte, les luttes anti impérialistes et anticoloniales » explique ainsi Raphaël, militant de Révolution Permanente et de la CGT Chronodrive. Le front unique mobilisé est ainsi un premier pas qui doit permettre de s’adresser largement à l’ensemble de notre camp social, contre la politique coloniale israélienne et la répression gouvernementale ici dans l’Hexagone.



Mots-clés

Dissolution   /    Gérald Darmanin   /    Israël   /    Toulouse   /    Palestine   /    Politique