^

Notre classe

Coup de gueule

Tournée générale à PSA. 8 € d’augmentation, on se fout de qui ?

0,6%. Une augmentation de 8 euros mensuel. Voilà ce à quoi auront droit les salariés de PSA. Bien entendu, la direction n’a pas hésité à claironner – et ce par le biais des syndicats signataires du NCS, totalement soumis à ses moindres désirs – que les « collaborateurs » vont toucher une prime d’intéressement « historique » de 2000 euros minimum. Mais si on décortique ces 2000 euros « exceptionnels », il s’agit en fait du brut auquel ont été inclus les 450 euros correspondant à une action en justice afférente aux retraites chapeaux et gagnée par FO. Vous retirez ensuite la CSG et la CRDS, et il ne restera à peine plus que 1000 euros… Yann Hamard, PSA Mulhouse

lundi 29 février 2016

Du côté du groupe, on affiche un bénéfice net de 1,2 milliards d’euros. Quant à la prime de participation, c’est vite réglé : zéro euro. Le motif invoqué ? Selon la CFDT, la totalité des impôts n’a pas encore été honorée par PSA. Ben voyons ! Ne parlons même pas des intérimaires qui eux… n’auront rien du tout !

Cette fois-ci, ce n’est plus une provocation, mais une véritable insulte orchestrée par un individu, Carlos Tavares, rémunéré à 9000 euros par jour, dénué de tout scrupule et dont la seule morale est le cash avec lequel il se remplit les poches à ras bord. Et il n’est pas le seul !

Pour le moment, la place est au dégoût et la plupart des salariés sont restés silencieux durant cette annonce. Personnellement, cela me fait vomir et ce n’est pas l’envie qui me manquerait de quitter cette boite, comme la plupart des intérimaires que je côtoie et qui m’ont avoué : « Je préfère perdre mon temps à chercher du boulot ailleurs plutôt que de le perdre dans cette boite de merde pour 1200 euros par mois. Qu’ils aillent se faire foutre tous autant qu’ils sont ! »

Ma collègue, intérimaire elle aussi, m’a confié qu’en novembre prochain, il était hors de question qu’elle renouvelle son contrat.

Voilà l’ambiance actuelle… À savoir, quand est-ce qu’elle explosera ? J’espère ne pas être parti en retraite d’ici là.




Mots-clés

PSA   /    Automobile   /    Notre classe