^

Notre classe

Grandpuits

Tous à La Défense le 6 octobre en soutien aux travailleurs de la raffinerie de Grandpuits !

La semaine dernière, les travailleurs de Grandpuits ont appris la fermeture des unités de raffinage qui va occasionner la destruction de centaines d’emplois. Si Total se range derrière une communication écolo, les travailleurs rappellent dans un communiqué que « laissée aux grandes multinationales avides de profits » toute promesse de « transition écologique » conduira à l’impasse, et appellent à les rejoindre le 6 octobre devant la Tour Total à la Défense.

mercredi 30 septembre

La semaine dernière, Total annonçait sa volonté de fermer les unités de raffinage de Grandpuits. Après avoir reconverti plusieurs sites, la multinationale réaffirme ainsi son projet de liquider l’activité de raffinage en France. Dans un communiqué publié hier, les travailleurs de la CGT Grandpuits reviennent sur la situation de leur site, et sur le drame social qui s’y prépare avec la suppression de centaines d’emplois directs et indirects.

Alors que la décision de Total a été annoncée la semaine dernière, la direction s’est drapée dans le greenwashing pour tenter de justifier cette offensive. Une communication dénoncée par la CGT Grandpuits : « Total voudrait dissimuler ce drame en mettant en avant son projet « Galaxie » de reconversion de la raffinerie. Production de biocarburants, unité de captage de CO2, site de production d’électricité photovoltaïque, la direction tente de transformer sa délocalisation en démarche écologique dans la pure tradition du greenwashing. Rien de surprenant de la part d’une multinationale devenue experte dans l’art de dissimuler ses crimes écologiques derrière les discours sur la « neutralité carbone ». »

Une dénonciation des « crimes écologiques » de Total qui fait directement référence aux nombreux projets menés par l’entreprise en Afrique, où elle n’hésite pas à détruire des zones naturelles et à faire expulser des populations, pour exploiter des gisements de ressources fossiles, à l’image de ce qui se passe en Ouganda ou au Mozambique.

Dans ce cadre, la CGT Grandpuits prend une position ferme en expliquant : « nous sommes convaincus de la nécessité de sortir d’un modèle économique structuré autour des énergies fossiles. En revanche, nous savons que, laissée aux grandes multinationales avides de profits, une telle perspective ne pourra jamais advenir, sauf sous la forme de mensonges visant à justifier des attaques contre les travailleurs ».

Contre le projet de Total, elle appelle travailleurs et soutiens à se rendre le 6 octobre devant la tour Total sur le parvis de la Défense à 9h pour « empêcher la suppression de 700 emplois et reprendre en main une transition écologique qui protège l’environnement, les travailleurs et les futures générations !. »

Le communiqué de la CGT Grandpuits :




Mots-clés

Total   /    mouvement ouvrier   /    Grève   /    Licenciement(s)   /    Notre classe