^

Jeunesse

Sois-jeune et tais-toi ?

Tous à Versailles le 13 octobre au procès de Victor et Roga, contre la répression de la jeunesse

Le 13 octobre, Victor et Roga passent devant la cour d’appel de Versailles après avoir été condamnés en première instance à respectivement 4 mois de prison avec sursis et 6 mois de prison ferme. Ils risquent la prison pour avoir participé à une AG à la fac de Nanterre et s’être mobilisés contre la sélection à l'université.

vendredi 9 octobre

Le 9 avril 2018, lors de la mobilisation contre Parcoursup, le président de l’université avait fait intervenir les CRS lors d’une AG étudiante après avoir déclaré la fermeture administrative de l’établissement.
Cette intervention avait entraîné l’arrestation brutale de plusieurs étudiants, et la poursuite en justice de Victor, militant au NPA Jeunes et à l’UNEF Tacle, et Roga militant associatif sur la fac. Ces condamnations s’appuient uniquement sur les témoignages de deux policiers : l’un accuse Roga d’avoir tenté de lui donner un coup de poing, l’autre accuse Victor de l’avoir mordu. Or il n’y a aucune contestation médicale.

Ce procès politique s’inscrit donc dans une volonté de criminaliser les mouvements sociaux par la répression judiciaire et administrative des militants. Ceci a aussi été vécu lors de la lutte contre la réforme des retraite ou encore dans le monde de l’éducation contre la Loi de programmation pluriannuelle pour la recherche ainsi que le bac Blanquer, où des professeurs sont aussi poursuivis pour s’être mobilisés. 

Face à la répression, la solidarité des travailleurs et des étudiants est fondamentale. Pour Victor et Roga à qui nous témoignons tout notre au soutien, mais aussi vis-à-vis de l’ensemble de la classe ouvrière et des étudiants. Se mobiliser aujourd’hui en soutien à tous les réprimés c’est refuser de laisser la criminalisation du mouvement social se banaliser, et c’est affirmer notre droit à nous battre pour de meilleures conditions de vie. Enfin être au côté de ces deux étudiants, c’est revendiquer une jeunesse qui relève la tête face aux tentatives de musellement du gouvernement.

Pour la relaxe de Victor et Roga et contre la répression qui s’abat sur de nombreux.euse.s militant.e.s des mouvements sociaux, soyons nombreux.euses le 13 octobre à 12h30 devant la cour d’appel de Versailles ! (Ligne L du Transilien, Versailles Rive-droite, depuis Saint-Lazare ou la Défense, ou RER C.)
Evenement Facebook ici.
Une caisse de soutien est disponible pour les aider à payer les frais d’avocat.




Mots-clés

Etudiants    /    Répression policière   /    Université de Nanterre   /    mouvement étudiant   /    Sélection à l’université   /    Université   /    Répression   /    Jeunesse