^

Notre classe

Faisons entendre nos voix !

Travailler plus pour mourir plus vite : appel à témoignages contre la réforme des retraites !

Le gouvernement a précisé son offensive contre nos retraites. Alors qu’il veut nous faire travailler plus, montrons la réalité du travail aujourd’hui. Surexploitation, pénibilité, difficultés à cotiser, retraites de misère… : Révolution Permanente lance un appel à témoignages pour faire entendre la voix des travailleuses et travailleurs.

jeudi 12 janvier

Ce mardi, le gouvernement a finalement annoncé le contenu de sa réforme des retraites. Sans surprise, il s’agit de nous faire travailler toujours plus longtemps, peu importe qu’une part croissante des travailleurs meure avant d’atteindre la retraite.

Déjà aujourd’hui, après un certain âge et des décennies d’exploitation, les gestes répétitifs, les horaires, l’exposition à des conditions difficiles comme le froid ou le bruit, dans l’industrie, la grande distribution ou encore la santé, le corps ne suit plus. Beaucoup de travailleurs en témoignent :

« Nous qui travaillons, qui faisons ça physiquement, on a du mal à se lever. Des fois, on est obligés de prendre des médicaments pour pouvoir dormir. Des fois, quand je me réveille, mon corps je ne le sens même pas. » Moussa, 67 ans, ouvrier dans la logistique.

« Le travail a volé notre santé. Il faut se lever très tôt le matin, puis rester debout et marcher longtemps, ramasser les poubelles, on est exposés à tous les microbes. On a mal aux coudes, aux poignets, aux articulations, aux genoux, aux chevilles, aux épaules. On souffre mais on n’a pas le choix, on continue à travailler. » Fernande, 62 ans, agent de nettoyage.

« Quand j’ai commencé chez PSA, les gars partaient à 55, 56 ans et certains à taux plein. Tout ça c’est fini ! Aujourd’hui, ils disent que c’est des poses que tout le monde peut tenir, que le travail est moins dur. C’est pas vrai, les mecs arrivent pas à tenir ! Les cadences ont tellement augmenté que la charge au poste par endroit a été multipliée par deux ou trois. » Vincent, 58 ans, ouvrier de PSA en pré-retraite.

Ce sont ces paroles, invisibles dans les médias dominants, saturé de discours appelant à nous faire travailler plus que nous voulons faire entendre ! Ouvrier·e dans un métier pénible ? Déjà obligé de travailler au-delà de 64 ans ? Condamné à une retraite de misère ? Témoignez de votre situation pour dénoncer la réforme du gouvernement !

Envoyez-nous vos textes par mail à : siterevolutionpermanente[at]gmail.com !



Mots-clés

Travailler plus   /    Réforme des retraites   /    Témoignage   /    Retraités   /    Notre classe