×

Réseau pour la grève générale

Tribune. « Continuons le combat pour le retrait » : 250 syndicalistes et intellectuels sur la stratégie de l’intersyndicale

À l’initiative du Réseau pour la Grève Générale, 250 militants syndicaux, grévistes et intellectuels interrogent, dans une tribune publiée sur Politis, la stratégie de l’intersyndicale. Nous la relayons.

5 avril 2023

Facebook Twitter

Depuis le 19 janvier 2023, des millions de travailleurs, de chômeurs, de retraités et de jeunes se sont succédé dans les grandes journées de mobilisation contre la réforme des retraites. Jamais dans l’histoire récente un gouvernement n’a fait face à un tel niveau d’opposition aussi bien dans la rue, que dans les enquêtes d’opinion, avec pas moins de 94% des actifs opposés à la réforme ou encore 65% de la population favorable à un blocage de l’économie.

Une mobilisation puissante, un gouvernement en crise : il faut enfoncer le clou !

La grande bataille des retraites a pris une forme plus explosive depuis le passage de la réforme au 49.3, brisant la routine des journées de grève isolées. La radicalité qui s’est exprimée au travers de la multiplication des blocages et des manifestations spontanées partout en France s’est conjuguée à la massivité du mouvement initial. Ainsi, malgré le passage en force, la journée du jeudi 23 mars a été historique et celle du mardi 28 mars très importante, et ce malgré la clôture des débats parlementaires.

De plus, depuis la mi-mars plusieurs secteurs stratégiques se sont lancés dans des grèves reconductibles, allant jusqu’à l’arrêt de plusieurs raffineries, et ont tenu des semaines, malgré le refus de l’intersyndicale d’appeler à la généralisation de la grève. De son côté, la jeunesse a commencé à renforcer sa présence dans le mouvement, avec plusieurs assemblées générales de plus de 1000 étudiants, des blocages et occupations de facs et lycées et une présence renforcée dans les manifestations, déclarées ou non, ainsi que devant les piquets de grève des travailleurs en grève.

Macron et son gouvernement sont donc isolés et traversent une crise du gouvernement et du régime comme on n’avait pas vu depuis des décennies. Il ne leur reste plus que la matraque et les réquisitions pour tenter d’étouffer la contestation. La situation appelle donc un durcissement de la grève, à dénoncer les réquisitions, les violences policières en manifestation, et plus largement la répression comme celle qui s’est déchaînée contre la mobilisation à Sainte-Soline laissant deux personnes entre la vie et la mort, afin d’enfoncer le clou par l’amplification de la lutte.

L’intersyndicale cherche une porte de sortie : ni pause, ni médiation !

Or, depuis le 23 mars l’intersyndicale, par la voix de Laurent Berger et Philippe Martinez, envoie des signes contraires d’apaisement et cherche des portes de sortie de la lutte. Alors que les secteurs en reconductible ont plus que jamais besoin de soutien, la direction de l’IS appelle à une « pause » ou à une « médiation » avec Elisabeth Borne. Pire, l’intersyndicale, de la CFDT à Solidaires, est en train d’accepter une rencontre avec la Première ministre malgré l’inflexibilité affichée par le gouvernement.

Cette attitude revient tout simplement à abandonner la revendication principale du mouvement depuis le 19 janvier : le retrait de la réforme des retraites. Nous ne négocierons pas la régression sociale. Face à la fermeté de façade du gouvernement, il nous faut agir avec autant de fermeté en construisant sur le terrain les conditions d’une grève dure, capable de paralyser le pays pendant plusieurs jours et de faire plier le gouvernement.

L’heure n’est pas au compromis, mais à rompre avec ce qui n’a pas marché jusqu’ici et à mettre en place une stratégie pour gagner. C’est l’inverse que fait l’intersyndicale, appelant sur le terrain de la mobilisation à une nouvelle journée de grève isolée, 9 jours après la précédente, alors que des secteurs sont en reconductible depuis 20 jours et à la veille des prochaines vacances scolaires. Un calendrier qui ne peut que casser la dynamique du mouvement et l’affaiblir.

Il faut réagir : nous pouvons gagner !

Nous avons connu trop de défaites de ce type dans le passé, pour rester sans réagir. C’est maintenant que nous pouvons gagner et faire reculer le gouvernement, qui a déjà dû céder sur la généralisation du SNU face à la crainte de la mobilisation des jeunes ou qui a reporté le projet de loi immigration. Il nous faut dorénavant enfoncer le clou, sur lequel nous tapons depuis le 19 janvier 2023.

La lutte des retraites est devenue une lutte d’opposition au gouvernement et à Macron, les travailleurs, travailleuses et la jeunesse aspirent à une transformation de la société, à poser des questions plus larges, comme celle des salaires, de la retraite à 60 ans ou encore de la question climatique. Une victoire sur la réforme des retraites changerait totalement le rapport de forces dans le pays et ouvrirait la voie aux aspirations à aller arracher beaucoup plus.

Nous dénonçons toute tentative de médiation avec le gouvernement et appelons tous ceux qui refusent le tournant actuel et veulent poursuivre la lutte à se rencontrer dans les prochains jours pour construire un plan de bataille pour faire retirer la réforme. Il faut maintenir la lutte, la grève, les manifestations, les actions et les blocages, en renforçant sur le terrain les comités d’actions et AG Interpro et en les coordonnant au service de cette perspective.

Continuons le combat, jusqu’au retrait total !

PREMIERS SIGNATAIRES

Jamel Abdelmoumni (Solidaires Trandev Vulaines)
Frédéric Albert (CGT Total Carling )
Clément Allochon (Sud Rail Technicentre Atlantique)
Ariane Anemoyannis (Le Poing Levé Paris 1)
Alexis Antonioli (CGT Total Normandie)
Fernande Bagou (agent nettoyage Onet -SNCF, élue CFDT)
Hadja Bah (collectif justice pour Ibo)
François Bégaudeau (écrivain)
Zahir Ben Ali (CNT-SO Nettoyage Arc-en-ciel)
Abdenour Bousekkine (UNSA Transports Roissy CDG)
Francis Casanova (DSC CGT Energie RTE)
Marie-Laure Charchar (CGT Blanchisserie CHU de Bordeaux)
Sylvain Chevalier (CGT EDF centrale de Paluel)
Adrien Cornet (CGT Total Grandpuits)
Quentin Dauphiné (bureau national de la FSU)
Abdelrazak Djeffel (secrétaire fédéral UNSA nettoyage)
Khalid Elafanni (CGT Novares Strasbourg (sous traitant automobile))
Annie Ernaux (autrice, prix Nobel de littérature)
Bernard Friot (économiste)
Olivier Goldfarb (éboueur, CGT FDTNEEA)
Jenny Grandet (CGT Safran Le Havre)
Christophe Gratigny (FO Castorama du Finistère)
Emmanuel Ibanez (CGT Saint Gobain Placoplatre)
Anasse Kazib (Sud Rail Paris Nord)
Nordine Kebbache (CGT Transdev Aeropiste, UL CGT Roissy CDG)
Salim Khamallah (CGT Enedis Ile de France)
Guillaume Konrad (égoutier CGT FTDNEEA)
Reynald Kubecki (CGT Sidel Octeville)
Dominique Lebel (CGT Energie Storengy)
Elise Lecoq (SNES FSU 93)
Sophie Léger-Triquet (SNUDIFO 76)
Gwenaelle Lemay (Sud Educ 95)
Cédric Liechti (CGT Energie Paris)
Frédéric Lordon (philosophe)
Edouard Louis (écrivain)
Sandra Lucbert (écrivaine)
Aurélien Maloberti (CGT SIVOM de Varennes-Jarcy)
Djamila Mehidi (CGT Argedis (stations-service Total))
Florence Nahon (CFDT 92 Fonction publique territoriale)
Jean-Marie Oxybel (FO La Poste)
Mathias Palaric (CFDT Educ 95)
Christian Porta (CGT Neuhauser)
Mouloud Sahraoui (CGT Geodis Gennevilliers)
Mariama Sidibé (CSP 75)
Yann Tavernet (CGT PSA Tremery)
Franck Théry (CGT PSA Hordain)
Sébastien Varagnol (CGT Petroineos Lavéra)
Eric Vuillard (auteur)
Sophie Wahnich (chercheur CNRS Science Po, CGT)
Mickaël Wamen (ex-CGT Goodyear)

SIGNATAIRES

Jamel Abdelmoumni (Solidaires-UST Transdev Vulaines)
Géraldine Albert (CGT aéronautique)
Frédéric Albert (CGT Total Carling)
Syrakus Alkan (CGT Commerce 68)
Clément Allochon (Sud Rail Technicentre Atlantique)
Sophie Almasan (SNUIPP FSU 95 retraitée)
Joseph Andras (auteur)
Julien Angiolini (hospitalier CHU Bordeaux)
Puche Antonio (Imprimeur, non syndiqué)
Alexis Antonioli (CGT Total raffinerie de Normandie)
Ashot Arakelyan (CGT RATP Bus Malakoff)
Bruno Arbona (CGT Educ’Action 95)
Alban Azais (CGT Nextradiotv / RMC / BFM)
Fernande Bagou (agent nettoyage Onet -SNCF, élue CFDT)
Hadja Bah (collectif justice pour Ibo)
Guillaume Ballon (SNES 93)
Frank Barat (auteur)
Layla Basri (infirmière)
François Bégaudeau (écrivain)
Rachid Belhadj (CGT aéronautique)
Nadia Belhoum (CGT RATP Bus Flandres)
Zahir Ben Ali (CNT-SO Nettoyage Arc-en-ciel)
Sarah Benbakki (Auxiliaire puériculture)
Nadia Benhamou (Sud PTT)
Judith Bernard (enseignante)
Ahmed Berrahal (CGT RATP Bus Flandres)
Eric Bezou (cheminot licencié par la SNCF)
Marine Bignon (membre du conseil national de la FSU)
Carlos Bilongo (Député LFI du Val d’Oise)
Erell Bleuen (Le Poing Levé Toulouse)
Farid Boukhenfer (Solidaires RATP RER A)
Abdenour Bousekkine (Unsa Transports Roissy CDG)
Amine Bouzyani (CGT RATP Bus Malakoff)
Rémi Bricout (compositeur, syndiqué CGT)
Sebastian Budgen (éditeur Verso)
Odile Cadet (Atsem)
Pierre-Maurice Calbo (CGT ID Logistics Région Ouest)
Thomas Camara (Sud Educ 93)
Juan Sebastian Carbonell (sociologue)
Paul Caron (Sud PTT Paris 15e)
Francis Casanova (DSC CGT Energie RTE)
Chloé Çelebi (Sud Rail Technicentre Atlantique)
Mohamed Chanhih (ex-salarié SKF Avallon)
Marie-Laure Charchar (CGT Blanchisserie CHU de Bordeaux)
Jean Charles (CGT Daimay)
Sylvain Chevalier (CGT EDF centrale nucléaire Paluel)
Lucille Claudel (Sud Santé Sociaux 95-60)
Jocelyne Clément (Sud Educ 77)
Virginie Cochet (FO Cheminots)
Salomé Conti (Sud Educ 95)
Adrien Cornet (CGT Total raffinerie de Grandpuits)
Julie Crenn (Historienne de l’art et commissaire d’expositions indépendante)
Julien Crépieux (artiste)
Ludovic Cruciani (Sud Rail Metz Nancy)
Thomas Dallet (Sud Educ 95)
Serge Damon (designer lumière)
Rémy Dancre (Sud Educ 77)
Quentin Dauphiné (bureau national de la FSU)
Wladimir De Jesus (CGT Cheminots Paris Est)
Thierry Defresnes (secrétaire CGT du comité européen de Total Energies)
Bénédicte Delgéhier (CGT Fonction publique territoriale)
Faouzi Demoulin (CGT RATP Bus Belliard)
Ludovic Desplanches (CGT Total raffinerie de Normandie)
Abdelrazak Djeffel (secrétaire fédéral UNSA nettoyage)
François Dubois (CGT Chevron Oronite, retraité)
Olivier Duchatelle (chercheur à Sorbonne-Université, syndiqué CGT)
Leïla Duguet (CGT Action sociale)
Marion Dujardin (Sud Educ 93)
Vincent Duse (CGT PSA Mulhouse)
Sami El Hajjam (travailleur privé)
Karim El Matoussi (Sud Rail Paris Est)
Khalid Elafanni (CGT Novares Strasbourg (sous-traitant automobile))
Philippe Engelmann (CGT CHU Montpellier)
Yovenn Enyengue Dipoko (Sud Rail Paris Nord)
Annie Ernaux (autrice, prix Nobel de littérature)
Régis Evain (CGT Total raffinerie de Donges)
Paul Feltmann (CGT Total raffinerie de Grandpuits)
Jérôme Fichet (CGT Safran Nacelles Le Havre)
Mikael Flahaut (CGT SPIAC)
Marc fonction publique territoriale en Côte d’Albâtre, militant SNEA (SNEA Côte d’Albatre)
Angélique Fontaine (CGT Energie)
Florent Fouillen (SNES-FSU 93)
Clément Fradin (enseignant)
Valérie François (Sud Rail Paris Nord)
Anne Fraysse (Sud Educ 77)
Lorélia Fréjo (Le Poing Levé Paris 1)
Bernard Friot (économiste)
Ana Garcia (Sud Educ 77)
William Gaune (Sud Educ 95)
Praline Gay-Para (conteuse et autrice)
Arnaud Gerin (CGT GPA (avitailleurs aéroport de Roissy))
Thibault Germa-ey (CGT Educ’Action 31)
Raphaël Gilardeau (CGT RATP Bus Charlesbourg)
Pascale Gillot (maître de Conférences en philosophie, Université de Tours)
Olivier Goldfarb (éboueur, CGT FDTNEEA)
Sidartha Gordon (Universitaire)
Laurent Gourarier (Intersyndicale de défense de la Psychiatrie Publique)
Gaëtan Gracia (CGT Ateliers de la Haute Garonne)
Omar Graine (CGT Energie TIRU Ivry)
Jenny Grandet (CGT Safran Nacelles Le Havre)
Christophe Gratigny (FO Castorama du Finistère)
Hervé Grévillon (CGT Lapeyre)
Marie-Thérèse Grisenti (Violoncelliste, syndiqué CGT)
Julie Grosio (SnFOIc)
Rémi Grumel (CGT Educ’Action 94)
Robert Guédiguian (cinéaste)
Oumou Gueye (ex-agent nettoyage Onet -SNCF, élue Sud Rail)
Jef Hamoui (CGT RATP BUS)
Vanessa Haupt (CGT secteur automobile)
Olivier Hestin (artiste musicien CGT spectacle)
Pablo Honores (travailleur social)
Mélissa Hua-da (CGT Daimay)
Lucie Huck (Pink Bloc)
Emmanuel Ibanez (CGT Saint Gobain Placoplatre)
Sarah Ihler-Meyer (critique d’art et commissaire d’exposition)
Yassine Jioua (CGT RATP Bus Malakoff)
Christian Kaeuffling Gostovic (Sud santé sociaux)
Annick Kamgang (autrice de BD)
Eric Kanon (CGT Décathlon Mulhouse)
Anasse Kazib (Sud Rail Paris Nord)
Nordine Kebbache (CGT Transdev Aeropiste, UL CGT Roissy CDG)
Karim Kerkoudi (éboueur, CGT FDTNEEA)
Rozenn Kevel (militante CGT-Chronodrive licenciée)
Salim Khamallah (CGT Enedis Ile de France)
Mostafa Khnagui (FO métallurgie, ex-salarié SKF Avallon)
Chirstophe Kohnekamp (éboueur, CGT FDTNEEA)
Guillaume Konrad (égoutier CGT FTDNEEA)
Reynald Kubecki (CGT Sidel Octeville)
Florent Lahache (Snead-CGT École des beaux-arts de Bordeaux)
Sylvie Le Cocq (infirmière retraitée)
Olivier Le Cour Grandmaison (universitaire)
Gille Le Du (CGT GHU Paris psychiatrie et neurosciences)
Joël Le Jeannic (Sud Aérien Orly, retraité AirFrance Industries)
Dominique Lebel (CGT Storengy)
Valentin Leblanc (SNES-FSU 59)
Karine Lebrun (enseignante)
Elise Lecoq (SNES FSU 93)
Sophie Léger-Triquet (SNUDIFO 76)
Simon Legrand (Travailleur social en foyer de travailleurs migrants)
Nicolas Lehwalder (SNES 95)
Géraldine Lemay (Sud Educ 95)
Gwenaelle Lemay (Sud Educ 95)
Gwladys Lemay (Sud Educ La Réunion)
Simon Leroux (artiste plasticien)
Magali Lesauvage (Journaliste)
Emmanuel Letetu (CGT Total raffinerie de Normandie)
Cédric Liechti (CGT Energie Paris)
Frédéric Lievrot (Solidaires RATP Bus)
Clémence Longchal (SNES FSU 93)
Frédéric Lordon (philosophe)
David Loubier (enseignant)
Edouard Louis (écrivain)
Emilie Luc (Sud Educ 95)
Sandra Lucbert (écrivaine)
Nathalie Lucereau (CGT Safran Nacelles Le Havre)
Béatrice Madrid (libraire)
Houssa Majriba (ex-salarié SKF Avallon)
Aurélien Maloberti (CGT SIVOM de Varennes-Jarcy)
Fofana Mamadou (agent nettoyage Onet -SNCF, élu SUD Rail)
Yéléna Mandegue (avocate au barreau de Paris)
Yéléna Mandengue (avocate au barreau de Paris)
Elsa Marcel (avocate au barreau de Paris)
Elsa Marcel (avocate au barreau de Paris)
Théo Marchand (CGT Educ’Action 93)
Nicolas Marchand (CGT Finances Publiques)
Carlos Martens Bilongo (député LFI du Val d’Oise)
Valérie Massadian (cinéaste)
Valérie Massadian (cinéaste)
Romuald Masson (CGT Total raffinerie de Normandie)
Mustapha Mazouli (CGT EnedisThionville)
Callisto McNulty (réalisatrice)
Djamila Mehidi (CGT Argedis (stations-service Total))
Laura Menge (avocate au barreau de Paris)
Laura Menge (avocate au barreau de Paris)
Pierre Menvielle (CGT Territoriaux Grand Sarladais)
Wynessa Merabet (Solidaires-UST Transdev Vaux Le Pénil)
Chrystel Merlin (salariée dans l’aéronautique)
Richard Métayer (CGT Sidel)
Fathima Mohamed Ansary (Sud Educ 95)
Boris Mollet (Du Côté des Femmes)
Florence Nahon (CFDT 92 Fonction publique territoriale)
Dean Nguyen (élu conseil municipal à Garges)
Gaspard Njock (auteur de BD)
Jean-Joseph Omrcen (Sud Spectacle Opéra de Paris)
Valérie Osouf (réalisatrice)
Mariana Otero (cinéaste)
Maruja Otero (CGT Educ’Action 13)
Jean-Marie Oxybel (FO La Poste)
Mathias Palaric (CFDT Educ 95)
Vanessa Pedinotti (CGT Magellium Artal Group)
Bruno Peinado (artiste)
Valérie Pélissier-Combescure (Ferc-CGT Université Paris-Cité)
Diane Perrey (CGT Educ’Action 31)
Evelyne Perrin (Sud Commerce / Stop précarité)
Grégoire Perthuis (étudiant et AED)
Thomas Petit (Sud Santé CH du Rouvray)
Xavier Piemont (Sud Rail Paris Nord)
Régis Pigeon (CGT GRDF Magnanville)
Laurent Piquet (Sud Rail)
Avril Poirier (Photographe)
Christophe Poncet (SnudiFO 93)
Nicolas Pont (CGT Chevron Oronite)
Christian Porta (CGT Neuhauser)
Régis Portalez (ingénieur)
Emma Posse (enseignante)
Karine Prévot (SNES-FSU)
Olivier Quintyn (Sud Educ)
Mathieu Relin (Sud Rail Alsace)
Lili Reynaud-Déwar (artiste et enseignante en école d’arts)
Volker Rossig (CGT DEL Buhl)
Aboubakr Rouigueb (Sud Rail Paris Nord)
Alexandre Saada (musicien)
Eric Sagrafena (CGT Energie Thionville (Enedis))
Mouloud Sahraoui (CGT Geodis Gennevilliers)
Benjamin Sainty (CGT Action sociale)
Laurent Sambet (CGT Geodis Gennevilliers)
Christophe Schirch (CGT Flex-N-Gate (sous-traitant automobile))
Raphaël Schneider (directeur de Hors Série)
Marie Scouarnec (CGT LIDL)
Mélina Sellou (CGT Pôle Emploi)
Julien Serreau (chercheur à l’Université Paris-Cité)
Mariama Sidibé (CSP 75)
Marina Simonin (éditrice aux Editions sociales)
Catherine Six (Sud Fonction Publique)
Karim Snouber (CGT ATH Aéroport de Roissy)
Ludovic Sokol (Sud Rail)
Tilloy Sophie (SNES FSU 95)
Tanguy Steiner (CGT Continental)
Aurélie Sudul (Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO))
Nour Tajudeen (SNES)
Yann Tavernet (CGT PSA Tremery)
Franck Théry (CGT PSA Hordain)
Julien Théry (historien)
Jean Baptiste Thomas (historien, école polytechnique)
Natacha Trotzky (CGT Fonction publique territoriale)
Maude Vadot (universitaire, SNESUP Université Savoie Mont Blanc)
Patrick Varache (CGT Total raffinerie de Normandie, retraité)
Sébastien Varagnol (CGT Petroineos Lavéra)
Laura Varlet (Sud Rail Paris Nord)
Nathalie Viale (SNES-FSU)
Nicolas Vieillescazes (éditeur Amsterdam)
Gisèle Vienne (chorégraphe)
Emeline Vincent (artiste contemporaine)
Eric Vuillard (auteur)
Sophie Wahnich (chercheuse CNRS Science Po, CGT)
Mickaël Wamen (ex-CGT Goodyear)
Sasha Yaropolskaya (journaliste)
Mourad Zemmouri (délégué syndical CFDT SAMSIC Roissy CDG)
Henda Zine (Sud Educ)

Syndicat FO Fnac Paris
Syndicat CGT Geodis Calberson IDF
Syndicat CNT Sest Lorraine


Facebook Twitter
Réponse d'une cheminote au PDG de la SNCF : « il cherche à monter les usagers contre les grévistes »

Réponse d’une cheminote au PDG de la SNCF : « il cherche à monter les usagers contre les grévistes »

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

Roissy. Première victoire : une centaine de grévistes sans-papiers obtiennent des autorisations de séjour

InVivo : « L'homme le plus puissant de l'agriculture française » n'aime pas les syndicats

InVivo : « L’homme le plus puissant de l’agriculture française » n’aime pas les syndicats

L'exploitation paye : le PDG de Stellantis a gagné plus de 100 000 euros par jour en 2023

L’exploitation paye : le PDG de Stellantis a gagné plus de 100 000 euros par jour en 2023

Fin de la vidéosurveillance des travailleurs : une première victoire pour les employés des librairies Boulinier

Fin de la vidéosurveillance des travailleurs : une première victoire pour les employés des librairies Boulinier

Education. Face au projet mortifère de Macron, il faut construire une réponse d'ensemble !

Education. Face au projet mortifère de Macron, il faut construire une réponse d’ensemble !

Tour Eiffel : cinquième jour de grève reconductible, la mairie de Paris cherche à calmer la colère

Tour Eiffel : cinquième jour de grève reconductible, la mairie de Paris cherche à calmer la colère

Tous à Paris le 1er mars en soutien à Christian Porta, délégué CGT réprimé par un géant de l'agrobusiness !

Tous à Paris le 1er mars en soutien à Christian Porta, délégué CGT réprimé par un géant de l’agrobusiness !