^

Politique

Oh, surprise...

Un article du projet de loi ouvre bien la porte à la retraite par capitalisation !

Selon Public Sénat, un article du projet de loi du gouvernement porte bien sur l'épargne retraite et la capitalisation.

jeudi 16 janvier

Le gouvernement avait beau répéter à longueur d’antenne que la réforme des retraites n’ouvrirait pas la porte aux retraites par capitalisation, l’argumentation peinait à convaincre. Et pour cause ! Dans un article de Public Sénat publié ce 14 janvier, l’information est confirmée : Oui, un article du projet de loi, le 64 pour être précis, porte bien sur l’épargne retraite et la capitalisation.

Flagrant délit de fake news donc, pour Macron et sa clique ! Selon Maxime Combes, porte parole d’Attac interrogé par Public Sénat, le gouvernement vise à « passer d’un encours de l’épargne retraite, c’est-à-dire la totalité des sommes depuis 15 ou 20 ans, de 220 milliards d’euros actuellement, à 300 milliards en 2022. Soit une augmentation de 40% (80 milliards) en 2 ans. C’est une explosion, un développement exponentiel de la capitalisation en France […]  C’est très important pour un assureur ou un gestionnaire d’actif de voir son marché gagner 15 ou 20% par an. Il y a très peu de marchés comme ça. C’est allons-y gaiement ! »

Du côté de la Macronie, on se défend comme on peut. L’argument phare, face à cette révélation, est relativement faible, et l’on peut le résumer ainsi : l’épargne retraite existe déjà en France, il ne s’agit donc pas d’une nouveauté et l’objectif n’est pas de généraliser ce modèle. Réponse faible, puisque les dispositions même de la réforme poussent les très hauts revenus à aller vers la capitalisation. En effet, le projet de loi du gouvernement permet purement et simplement à ce que les revenus au dessus de 10 000€... ne cotisent plus pour la retraites ! Ainsi, les hauts revenus devront s’acquitter d’une « cotisation solidaires » à hauteur de 2,81%, n’ouvrant pas de droits à la retraite supplémentaire. Dans les faits, il s’agit d’un véritable cadeau fait aux plus riches, avec une hausse de leur revenu net, tout en poussant ces derniers à recourir à la capitalisation.

Au final, c’est peut être le patron de Black Rock qui, en juin 2019 sur France Info, a parfaitement résumé l’intérêt de cette réforme, pour eux même : « Je crois que c’est l’intérêt du nouveau texte de loi du gouvernement, c’est de permettre aux Français de s’approprier enfin l’épargne retraite ». Et de gros bénéfices pour Black Rock bien entendu, sur le dos des travailleurs et des masses populaires, avec la promesse d’une retraite sous le signe d’une précarité plus grande encore.

Crédits photo : PHILIPPE LOPEZ / AFP




Mots-clés

capitalisme   /    Réforme des retraites   /    Politique