^

Notre classe

Vendredi à 4h30

Un gréviste de la RATP convoqué : rassemblement contre la répression à Vitry-sur-Seine

Pour la première fois depuis le début de la grève entamée le 5 décembre, le secrétaire général de la CGT se rendra sur un piquet de grève ce vendredi à 4h30, devant le dépôt de bus RATP de Vitry-sur-Seine, où un syndicaliste a été convoqué à un entretien disciplinaire.

jeudi 26 décembre 2019

Pour le gouvernement, tous les moyens sont bons pour tenter de briser la grève engagée le 5 décembre contre la réforme des retraites : division, pression, répression… C’est notamment dans les secteurs les plus mobilisés, moteurs de la contestation, que Macron et ses sbires cherchent à désamorcer la colère ou intimider les grévistes.

C’est notamment le cas à la RATP, comme en témoignent les tentatives de briser les piquets de grève en utilisant la force, envoyant certains grévistes à l’hôpital dès la première semaine de mobilisation. Les agents mobilisés de Vity-sur-Seine ne font pas exception, puisque l’un d’eux, syndiqué à la CGT, a été convoqué à un entretien disciplinaire le 13 janvier prochain. Une nouvelle preuve que la direction de la RATP marche main dans la main avec le gouvernement pour jouer les briseurs de grève.

C’est dans ce contexte que la CGT RATP et l’union départementale du Val-de-Marne appellent à un rassemblement devant le dépôt de bus de Vitry-sur-Seine ce vendredi à 4h30, en soutien à l’ensemble des salariés menacés et réprimés et afin d’amplifier le rapport de forces face au gouvernement et au patronat.

Surprise de taille : Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, se rendra sur place, pour la première fois sur un piquet de grève depuis le début de la mobilisation. Cette décision n’est pas anodine, elle est la conséquence claire de la radicalité et de la colère qui s’exprime à la base, notamment à la SNCF et à la RATP où les grévistes ont été clairs sur le fait qu’il n’y aurait pas de trêve pour les fêtes.

En effet, face à l’ampleur de la mobilisation dans ces secteurs stratégiques, et alors que le gouvernement n’a d’autres réponses que la répression, Martinez ne pouvait se permettre de rester plus longtemps en retrait des piquets de grève quotidiens qu’organise la frange la plus déterminée des salariés en lutte.

Soyons nombreuses et nombreux ce vendredi, en soutien aux grévistes réprimés et contre la réforme des retraites, devant le dépôt de Vitry-sur-Seine !

Crédit photo : O Phil des Contrastes




Mots-clés

Grève décembre 2019   /    Droit de grève   /    répression syndicale   /    Transport   /    Philippe Martinez   /    Grève   /    CGT   /    RATP   /    Répression   /    Notre classe