^

Politique

Facho hors de nos quartiers

Un groupe d’extrême-droite attaque et saccage un local militant à Angers !

Le 11 Janvier dernier, le groupe "Angers Nationaliste", groupuscule d'extrême droite à tendance néo-nazie a saccagé le local du groupe militant libertaire "l'Étincelle", détruisant un local antifasciste.

mercredi 27 janvier

Une attaque signée néo-nazi

« L’étincelle » est un lieu militant a Angers, organisant des événements culturels et sociaux de différentes associations, organisations, et collectifs de lutte. Le 11 janvier, les militants des différentes associations se sont rendus compte du saccage de leur local, la porte étant fracturé, les murs recouverts de tags et de peinture ainsi que des dizaines de livres brûlés dans le jardin.

« Nous sommes revenus au temps des autodafés, on brûle des livres comme ont pu le faire les nazis. D’ailleurs les sympathies néo-nazies de ceux qui ont commis ces actes ne font aucun doute » indique Jon a France 3.

En effet, cette attaque a été revendiquée quelques jours plus tard sur la boucle Télégram « Ouest casual », un média fasciste, par le groupe « Angers Nationaliste », dont la filiation néo-nazis est assumée avec l’utilisation du crâne de la Waffen-SS comme photo de profil.

Le réseau angevin antifasciste a alors mené sa propre enquête devant l’inaction de la police et de la mairie pour identifier l’endroit d’où a été posté le message, et a rapporté ces éléments à la Direction départementale de la sécurité publique.

L’inaction de la mairie et de la police

Alors que le local qu’utilise l’Étincelle est un local municipal prêté aux associations, la marie ne c’est positionné qu’au travers d’un simple tweet contre l’attaque du groupe d’extrême droite

https://twitter.com/Angers/status/1352336462981849094?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1352336462981849094%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Ffrance3-regions.francetvinfo.fr%2Fpays-de-la-loire%2Fmaine-et-loire%2Fangers%2Fangers-l-extreme-droite-revendique-le-saccage-de-l-etincelle-un-lieu-associatif-alternatif-1920442.html

Sur leur site l’Étincelle explique : « Et si nous avions un doute sur son positionnement politique plus que complaisant, la mairie, pourtant propriétaire du local, ne semble pas vouloir bouger le petit doigt face à de tels actes ». Stéphane Corbin, le président de l’association Quazar rajoute lui : « nous ne comprenons pas le silence de Christophe Béchu, le maire d’Angers, les condamnations ne peuvent pas être politiquement sélectives quand Angers devient un terreau fertile aux manifestations d’une idéologie qui doit rester dans les poubelles de l’Histoire ». En effet le maire Christophe Béchu a fait preuve de moins de considération envers des manifestations Gilets Jaunes a Angers que pour le saccage de son propre local par des néo-nazis :

« Ce samedi, le mouvement des Gilets jaunes a pris un tournant inacceptable à Angers. Aux rassemblements et aux manifestations pacifiques que nous avions jusqu’à présent constatés a succédé aujourd’hui un mouvement particulièrement violent et hostile. De très nombreuses dégradations ont été commises dans le centre-ville d’Angers. »

La nécessité de la solidarité dans ce tournant de plus en plus réactionnaire

Ce saccage du local de l’Étincelle, s’inscrit dans un climat réactionnaire global en France depuis plusieurs mois, animé par l’offensive sécuritaire que mène le gouvernement depuis le début de la crise sanitaire, que ce soit par l’instauration de lois islamophobes comme celle dite « contre les séparatismes » emboîtant le pas à l’agenda du RN, ne visant qu’à discriminer encore plus les musulmans en France, ou bien de mesures autoritaires et de renforcement de l’appareil policier avec la loi « sécurité global ». De plus le gouvernement se place de plus en plus sur la ligne de l’extrême droite en témoigne l’instrumentalisation du drame de Conflans qui a menée à une traque a « l’islamo-gauchiste » dans tout le pays. L’ensemble de ce tournant politique met en lumière les idées d’extrême-droite et renforce la confiance de ces groupes fascistes qui savent la complaisance des autorités judiciaires, policières et étatiques a leur égard.

L’Étincelle appelle à un rassemblement ce samedi 30 Janvier à 14h place du Ralliement à Angers. Il faudra donc y être nombreux et que l’ensemble des organisations politiques et syndicales du mouvement social s’y joigne pour s’opposer à toutes les attaques de l’extrême droite dans ce climat réactionnaire.




Mots-clés

Antifascisme   /    Islamophobie   /    Politique